Le Cambodge réaffirme son adhésion aux principes d’indépendance et de neutralité

AKP Phnom Penh, le 15 novembre 2020 —

Le Cambodge a réaffirmé son adhésion à la Constitution du pays qui interdit strictement toute base militaire étrangère sur le territoire cambodgien, en réponse aux préoccupations non fondée des Etats-Unis que le Cambodge envisage d’accueillir une marine et du personnel étrangère à la base navale de Ream.

“Je souhaite répondre aux préoccupations exprimées selon lesquelles le Cambodge a l’intention d’accueillir les ressources et le personnel militaires chinois à la base navale de Ream ; cela est nécessaire car des allégations répétées et la diffusion d’un tel récit sans fondement peuvent gravement miner la confiance et semer la discorde entre le Cambodge et les région”, a déclaré le Dr Aun Pornmoniroth, vice-Premier ministre et ministre de l’Economie et des Finances, qui a représenté Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, au 15e Sommet de l’Asie de l’Est tenu le 14 novembre par vidéoconférence.

“Comme je l’ai déjà précisé lors du 37e Sommet de l’ASEAN, et la même chose a été répétée à maintes reprises par mon Premier ministre, le Cambodge n’a pas et n’aura jamais de base militaire étrangère sur son territoire. Le gouvernement du Cambodge adhère fermement aux principes d’indépendance et de neutralité stipulés dans la Constitution du Royaume du Cambodge, qui interdit strictement la présence de toute base militaire étrangère au Cambodge”, a-t-il ajouté.

“En tant que nation souveraine et indépendante jouissant d’une intégrité territoriale totale sous le règne d’un gouvernement légitime et jouissant des droits égaux à ceux des autres nations de la région et du monde, le Cambodge a le droit total et inaliénable d’améliorer sa base navale, son port ou ses infrastructures de navigation pour répondre aux besoins actuels conformément à la Constitution du pays. C’est précisément pour cette raison que notre centre maritime de la base navale de Ream doit être déplacé vers un nouveau site, mais toujours dans la même zone de projet. Loin de le fermer comme accusé, mon Premier ministre a invité tous les amis étrangers intéressés à contribuer au financement du Centre. Nous nous félicitons de l’assistance et de l’assistance continue des Etats-Unis, de l’Australie, de la République de Corée, du Japon, de la Chine et d’autres, tant que cela ne nous empêche pas d’exercer notre droit souverain”, a souligné le vice-Premier ministre cambodgien.

Par C. Nika