L’Accord RCEP signé

AKP Phnom Penh, le 15 novembre 2020 —

Le Cambodge et les 14 autres pays membres du Partenariat économique régional global (RCEP) ont signé le 15 novembre par vidéoconférence l’Accord RCEP, à la suite du 4e Sommet du RCEP.

IL. Aun Pornmoniroth, vice-Premier ministre et ministre de l’Economie et des Finances, a, au nom de Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, et les autres dirigeants du RCEP ont présidé la cérémonie de signature.

L’Accord RCEP est la réalisation historique de la région, qui contribuera à la protection et à la promotion de la mondialisation, et au soutien d’un système commercial multilatéral fondé sur des règles. C’est une condition préalable indispensable aux principes du commerce libre et équitable et un moteur important pour un développement socio-économique durable.

L’Accord RCEP sera également un catalyseur important en contribuant à la croissance économique, en améliorant les moyens de subsistance des habitants de la région et en aidant à rétablir le développement économique régional après la pandémie de Covid-19.

La signature de cet accord formera le plus grand accord de libre-échange au monde, couvrant (1) 2,2 milliards de personnes, soit 30% de la population mondiale, (2) avec un produit intérieur brut (PIB) combiné d’environ 26,2 billions de dollars américains, soit environ 30% du PIB mondial et (3) environ 28% du commerce mondial (sur la base des données de 2019).

Selon les résultats des négociations et l’étude de l’Institut de recherche économique pour l’ASEAN et l’Asie de l’Est (ERIA), il est démontré qu’après la conclusion de l’Accord RCEP, le Cambodge connaîtrait une augmentation de 2% par an en plus de PIB courant, de 7,3% en termes des exportations et de 23,4% des investissements.

(Photo: Ko Ton)

Par C. Nika