L’exportation du poivre de Kampot reste stable

AKP Phnom Penh, le 13 novembre 2020 —

L’exportation du poivre de Kampot reste stable malgré la crise du COVID-19.

Nguon Lay, président de l’Association de promotion du poivre de Kampot, a déclaré qu’environ 50 tonnes de poivre avaient été exportées vers les marchés étrangers, notamment l’Union européenne, les Etats-Unis, le Japon, la Corée du Sud, Hong Kong et Taïwan.

« Je peux dire que l’exportation est stable entre l’année dernière et cette année, soit environ 50 tonnes », a-t-il dit aujourd’hui à l’AKP par téléphone.

Nguon Lay a souligné que l’exportation du poivre de Kampot n’avait pas encore été affectée par le COVID 19, mais que le marché intérieur avait été déjà touché.

« Notre rendement potentiel est de 70 à 80 tonnes par an, nous exportons annuellement environ 50 tonnes, et environ 20 à 30 tonnes, nous les vendons aux touristes étrangers visitant le Cambodge, mais cette année pas de touristes », a-t-il ajouté.

Le poivre de Kampot est un produit certifié d’indication géographique (IG) cambodgien depuis 2016. Outre Kampot, le Cambodge peut cultiver du poivre dans différentes régions du pays et peut donc produire plus de poivre pour l’exportation.

Selon un rapport du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche, au cours des neuf premiers mois de cette année, le Cambodge a exporté 4 121,95 tonnes de poivre, soit une augmentation de 123,76% par rapport à la même période de l’année dernière.

Le poivre cambodgien a été exporté vers 21 pays et territoires, dont le Japon, la Belgique, les Pays-Bas, la France, l’Allemagne, la Suisse, le Vietnam, les Etats-Unis, la Russie, la Grande-Bretagne, l’Inde, la Biélorussie, la Corée, la République tchèque, la Nouvelle-Zélande, l’Australie, la Thaïlande, la Suède, Singapour, l’Australie et Taïwan.

Par C. Nika