Evénement du 3 novembre : Plus de 1.000 personnes testées ; 4 positifs

AKP Phnom Penh, le 10 novembre 2020 —

Plus de 1.000 personnes qui sont entrées en contact avec l’événement du 3 novembre (visite au Cambodge du ministre hongrois des Affaires étrangères infecté) ont été testées (1er et 2e tests) pour le novel coronavirus (COVID-19), lit-on un communiqué de presse du ministère de la Santé rendu public ce matin.

Les résultats de l’Institut Pasteur du Cambodge montrent que 1.140 d’entre eux ont été confirmés négatifs, quatre positifs et les 23 autres attendent leurs résultats.

Les quatre personnes infectées sont un député, un haut officiel du ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche, l’ambassadeur de Hongrie au Cambodge et au Vietnam et un garde du corps personnel de la délégation hongroise. Ils ont tous été admis à l’hôpital de l’amitié khméro-soviétique de Phnom Penh.

Le ministère de la Santé a profité de cette occasion pour rappeler à toutes les personnes en contact avec l’événement du 3 novembre dont le résultat est négatif, pour les 1er et 2e tests, de continuer la quarantaine stricte à leur domicile respectif ou à l’Hôtel Sokha Phnom Penh afin d’éviter la transmission de ce virus mortel d’un individu à l’autre et dans la communauté.

Le nombre total de cas confirmés de COVID-19 dans le Royaume a été enregistré maintenant à 300, dont 187 Cambodgiens, 45 Français, 18 Chinois, 13 Malaisiens, 9 Indonésiens, 7 Américains, 6 Britanniques, 3 Vietnamiennes, 3 Canadiens, 3 Indiens, 2 Hongrois, 1 Belge, 1 Kazakhstanaise, 1 Polonais et 1 Pakistanais. Parmi eux, 288 ou 96% ont été déjà guéris.

Par C. Nika