Commémoration du 40è anniversaire de la remise en circulation du riel (monnaie cambodgienne)

RNK-Emission du 29-09-2020 (en français)

Le gouverneur de la Banque Nationale du Cambodge, Chea Chanto, a le 28 septembre dit que le Cambodge a besoin de la monnaie nationale forte pour renforcer la résistance du secteur économique et financier ainsi que pour pouvoir soutenir la croissance et le développement économique et social avec durabilité et inclusion.

Chea Chanto l’a dit lors de la commémoration du 40è anniversaire de la remise en circulation du riel (monnaie cambodgienne) 20 mars 1980-20 mars 2020.

Pour que la monnaie nationale soit forte, a-t-il poursuivi, toute la population doit participer de façon plus élargie à la mise en valeur de l’usage du riel, monnaie nationale.

Il a fait savoir que la cérémonie pour commémorer la remise en circulation du riel a été reportée du mois de mars à cause de la propagation du covid-19 contre lequel le gouvernement a pris des mesures efficaces, a-t-il dit.

  1. Chea Chanto a appris que l’histoire du riel avait traversé plusieurs étapes jusqu’à maintenant. Après l’obtention complète de l’indépendance y compris le secteur financier, la Banque Nationale du Cambodge a été créée en 1954 et a émis le nouveau riel en 1955.

Le régime khmer rouge de Pol Pot a détruit le fondement des infrastructures économiques et financières y compris l’immeuble de la Banque Nationale du Cambodge et le riel a été abandonné, a rappelé Chea Chanto.

Après la libération du 7 janvier 1979, le système bancaire et financier a été créé à nouveau à partir de zéro et la situation économique a subi l’embargo et été mise hors de la scène internationale. Le Cambodge a déployé de gros efforts pour créer une banque centrale appelée à ce temps-là Banque Nationale du Peuple Cambodgien dont le fonctionnement était basé sur un très petit nombre de ressources humaines restantes, a raconté Chea Chanto.

Le gouverneur de la Banque Nationale du Cambodge a poursuivi : en remarquant l’importance du riel dans l’économie depuis le début de la décennie 2000, le gouvernement royal a défini la politique du rehaussement du riel comme prioritaire dans la stratégie du développement du secteur financier pour promouvoir le développement du secteur bancaire et financier et renforcer la résistance de l’économie.

Chea Chanto a fait noter que la croissance de la demande du riel a été soutenue majoritairement par la croissance de la confiance chez le public principalement obtenue par la paix et la stabilité macroéconomique et financière. Il a fait savoir que l’économie cambodgienne a connu sa croissance en moyenne d’environ 7,8% avec le taux de l’inflation maintenu au faible niveau d’environ 2,5% et que le riel était bien stable aux alentours de 4.050 riels contre un dollar américain durant ces deux dernières décennies. Le capital de réserve international s’est élevé à 20 milliards de dollars américains qui pourra assurer l’importation des marchandises et le serve à la période suivante d’environ 10 mois, a-t-il appris.

La paix réalisée par Samdech Técho Hun Sèn, Premier ministre cambodgien, continue d’être solidement maintenue. C’est le fondement de tout le développement économique et social du Cambodge et de l’usage du riel avec durabilité, a dit Chea Chanto.

Par M.L.SAR