Le PM cambodgien partage ses opinions sur les nouvelles tensions géopolitiques et leurs impacts sur le monde

AKP Phnom Penh, le 27 septembre 2020 —

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sen, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a partagé ses points de vue personnels sur les nouvelles tensions géopolitiques et leurs impacts sur le monde.

“La plus longue période de stabilité et de prospérité des temps modernes, fruit de l’ordre international édifié en 1945, est profondément ébranlée parce que les valeurs fondamentales ainsi que les principes fondamentaux du droit international sont bafoués et ne sont plus respectés”, a dit le Premier ministre cambodgien dans sa déclaration pour le Débat général : 75e session de l’Assemblée générale de l’ONU, le 26 septembre.

En outre, a-t-il poursuivi, la tendance à l’unilatéralisme et à l’exercice de la force contre les pays faibles est en hausse, sapant l’ordre international et le multilatéralisme.

“En vérité, de nos jours, nous notons la dégradation du système international de maîtrise des armements et une augmentation significative des risques nucléaires. En outre, il y a eu un changement alarmant dans les politiques militaires et politiques doctrinales vers l’idée de faire la guerre comme moyen de maintenir sa propre suprématie, ce qui est un acte inacceptable. Par exemple, les engagements mondiaux pris sont unilatéralement reniés ; des coups violents sont portés contre les institutions internationales ; et les voix de la raison sont étouffées par la pratique arbitraire de sanctions unilatérales et d’autres mesures politiques, économiques et financières coercitives, tout cela parce que le pays le plus fort défend ses intérêts par-dessus tout”, a souligné Samdech Techo Hun Sèn.

En outre, il y a un usage abusif du droit d’ingérence, qui a porté atteinte à l’un des principes fondamentaux de notre Charte des Nations Unies : le droit des peuples à l’autodétermination et la souveraineté nationale, a-t-il ajouté.

“Les dommages causés à l’ordre international actuel sont très préoccupants. En outre, la possibilité d’une soi-disant nouvelle guerre froide est également devenue une préoccupation majeure parce que ce petit pays (le Cambodge), autrefois pris au milieu du conflit de la guerre froide, du rift idéologue et du fanatisme nationaliste, a payé un prix trop élevé. Nous devons donc rejeter catégoriquement toute tentative de permettre à une histoire tragique de se répéter », a-t-il déclaré.

Samdech Techo Premier ministre a souligné qu’il était important pour le pays le plus puissant de cesser de menacer la paix mondiale et la survie de la planète et qu’il fallait que les super et moyennes puissances de travailler ensemble pour assurer un nouvel ordre mondial basé sur le respect de la souveraineté des autres et de leur coexistence pacifique.

Par C. Nika