Samdech Techo Hun Sèn réaffirme la détermination du Cambodge à lutter contre les impacts de COVID-19

AKP Phnom Penh, le 05 septembre 2020 —

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a réaffirmé l’engagement du gouvernement royal du Cambodge à lutter contre les impacts causés par la pandémie de COVID-19, lors du Sommet mondial de la fabrication et de l’industrialisation (GMIS 2020) tenu aujourd’hui sous le thème « Restaurer la prospérité dans un monde post pandémique ».

« Cela fait neuf mois que le monde entier a lutté contre la pandémie de COVID-19, qui a créé une crise sans précédent dans les sociétés et les économies. Jusqu’à présent, malgré des progrès impressionnants dans le développement de vaccins, il n’y a aucune certitude quant à la fin de la pandémie, et de même, personne ne peut estimer avec précision les effets de la pandémie sur tous les aspects de la vie dans chaque pays. Les activités socio-économiques de la plupart des secteurs ont été affectées, notamment par des mesures qui ont été mises en œuvre pour contrer la propagation de la pandémie, telles que les verrouillages et restrictions de voyage », a déclaré Samdech Techo Hun Sen dans son discours au sommet virtuel.

Pour le Cambodge, a-t-il poursuivi, le gouvernement royal a effectivement maintenu la pandémie de COVID-19 sous contrôle. A l’heure actuelle, le Cambodge n’a enregistré aucun cas de transmission communautaire et n’a jamais atteint un stade exigeant un verrouillage partiel ou complet du pays. Néanmoins, la pandémie COVID-19 a en effet apporté plusieurs défis critiques dans des secteurs tels que le textile, le tourisme, l’aviation et d’autres industries de services.

A cet égard, le gouvernement royal a pris cinq séries de mesures en vue de stabiliser les productions et les entreprises qui approvisionnent les marchés nationaux et étrangers, et en particulier de maintenir les moyens de subsistance de ceux qui ont été gravement touchés, a-t-il dit.

Les mesures d’intervention comprennent des régimes d’allègement fiscal, une exonération des cotisations à la caisse de sécurité sociale, des subventions salariales pour les travailleurs et employés travaillant dans les secteurs de la confection et du tourisme, des régimes de financement spéciaux pour aider à la réhabilitation et à la promotion des petites et moyennes entreprises (PME ), une formation professionnelle pour les travailleurs et employés touchés, etc., a-t-il précisé.

Selon le Premier ministre, dans le domaine de l’intervention sociale, le gouvernement royal a mis en œuvre le programme Argent contre travail qui contribuera au développement rural et soutiendra les paysans, grâce à de meilleures infrastructures communautaires et à des opportunités d’emploi supplémentaires pendant cette période difficile. En outre, le gouvernement royal a mis en œuvre un programme de soutien en espèces qui fournit une assistance temporaire aux gens défavorisées et aux personnes vulnérables, dans un effort pour maintenir leurs moyens de subsistance tout au long de la crise. Dans le secteur de l’éducation, après avoir été fermé pendant un certain temps, le gouvernement royal a avancé « La stratégie de réouverture des établissements d’enseignement », qui oblige les établissements d’enseignement à mettre en œuvre des méthodes d’apprentissage mixte, l’enseignement à distance par le biais de systèmes en ligne et l’apprentissage en classe, grâce à la mise en œuvre stricte de la « distanciation sociale » et d’autres mesures de mise en garde exigées par le ministère de la Santé.

« Pour l’avenir, le Cambodge mettra en œuvre des interventions appropriées et opportunes, associées à des considérations stratégiques par l’application de politiques de finances publiques, de politique monétaire et de mesures de réforme structurelle, visant à atteindre deux priorités : (1) stabiliser les aspects socio-économiques en poursuivant la lutte contre la pandémie COVID-19 à travers l’augmentation des dépenses dans le secteur de la santé et les programmes qui promeuvent la santé publique et la stabilisation des activités commerciales […] et (2) promouvoir la croissance économique en renforçant la compétitivité du Cambodge, la diversification économique et les réformes structurelles », a-t-il souligné.

Malgré les difficultés causées par la pandémie de COVID-19 sur le développement socio-économique, a-t-il affirmé, le gouvernement royal n’a jamais ralenti ses réformes dans tous les secteurs. En fait, le gouvernement royal a continuellement mis en œuvre des réformes en profondeur, visant à résoudre les défis auxquels sont confrontés les investisseurs et les hommes d’affaires, afin de renforcer la compétitivité du Cambodge en facilitant et en créant un environnement favorable aux entreprises et aux investissements au Cambodge. En outre, afin de saisir au maximum les opportunités de la révolution industrielle 4.0, le gouvernement royal a formulé des cadres de lignes politiques d’économie numérique et de gouvernement électronique.

Par C. Nika