Le PM cambodgien participe à la 3e Réunion des dirigeants de la Coopération Mékong-Lancang

AKP Phnom Penh, le 24 août 2020 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a participé ce matin à la 3e Réunion des dirigeants de la Coopération Mékong-Lancang (CML) par vidéoconférence, au moment des perturbations mondiales causées par la pandémie de COVID-19.

Ce sommet s’est tenu sous le thème « Renforcer le partenariat pour une prospérité partagée ».

Samdech Techo Hun Sèn a déclaré que ce thème est très pertinent alors que le Cambodge et tous doivent encore renforcer la coopération et réaffirmer leur détermination résolue à faire face aux graves impacts causés par le COVID-19 et à d’autres problèmes mondiaux et régionaux afin d’assurer une reprise prometteuse du développement socio-économique après la crise pandémique.

« Pendant cette période difficile de la menace actuelle pour la santé mondiale, le cadre de coopération Mékong-Lancang est l’une des plates-formes les plus importantes pour nous de travailler ensemble à la promotion de la paix, de la stabilité et du développement durable », a souligné le chef du gouvernement cambodgien.

En fait, a-t-il ajouté, la CML a, avec ses principes fondamentaux, assuré et maintenu une dynamique positive pour le développement de la région, à la fois pendant les périodes bonnes et difficiles.

Samdech Techo Hun Sèn a également profité de cette occasion pour mettre l’accent sur plusieurs points liés à la coopération régionale comme suit :

Premièrement, les progrès globaux réalisés dans la mise en œuvre des résolutions de la 2e Réunion des dirigeants de la CML et des 4e et 5e Réunions des ministres des Affaires étrangères de la CML ont produit des résultats positifs en matière de développement et ont contribué de manière significative à la promotion de la confiance et de la compréhension mutuelles entre les pays de la CML et la République populaire de Chine.

Deuxièmement, la mise en œuvre régulière de son plan d’action quinquennal a, de la manière la plus concrète, approfondi le partenariat et la coopération entre les pays de la CML, en renforçant les piliers de la paix et de la sécurité et en promouvant l’harmonie et la prospérité partagée dans la sous-région.

Troisièmement, la percée dans la recherche d’un consensus sur le sujet le plus sensible de la gestion des eaux transfrontières est un autre succès décisif de notre coopération. En effet, la 1re Réunion ministérielle de la Coopération Lancang-Mékong pour les ressources en eau en décembre dernier en Chine, a fourni des orientations claires pour renforcer et élargir la coopération sur les données hydrologiques et le partage d’informations. Ce résultat tangible a encore contribué à l’approfondissement de notre compréhension mutuelle de la gestion des ressources en eau. En même temps, l’inclusion récente du Secrétariat de la Commission du Mékong (MRC) en tant qu’observateur du Groupe de travail conjoint de la CML sur la coopération en matière de ressources en eau et le partenariat de la MRC avec le Centre de coopération pour les ressources en eau de Lancang-Mékong constituent d’autres progrès qui méritent d’être saluées lorsqu’il s’agit de la question de la durabilité des ressources en eau.

Par C. Nika