Le ministère de la Santé rejette les fausses nouvelles sur le Covid-19

AKP Phnom Penh, le 18 août 2020 —

Le ministère de la Santé a rejeté les informations publiées par The Cambodia Daily et l’UCA sous le titre « Mystère au Cambodge sur la disparition de Chinois positifs au COVID», affirmant qu’il s’agissait de fausses informations.

Mme Or Vandine, porte-parole du ministère, a déclaré aujourd’hui que les rapports publiés le 17 août étaient faux et qu’ils affirmaient que le ministère était préoccupé par six ressortissants chinois qui avaient été testés positifs pour le coronavirus.

Les rapports mentionnaient à tort que l’Ambassade de Chine avait demandé au ministère de ne pas divulguer les cas ou d’inclure ces patients dans son annonce publique quotidienne, a-t-elle dit.

« Le ministère de la Santé tient à informer le public et ces deux médias que le ministère publie toujours un communiqué de presse concernant la découverte de nouveaux cas positifs de COVID-19, ceux qui ont été guéris et ceux qui sont hospitalisés dans les hôpitaux publics et privés de manière transparente », a souligné Mme Or Vandine, ajoutant: “Il n’y a aucun cas de COVID-19 qui n’ait été signalé dans le Royaume.”

“Concernant ces six ressortissants chinois, il n’y avait pas de secret. Ils ont été testés négatifs, ce qui n’est pas nécessaire de le signaler au public […] sauf les patients qui ont été traités et guéris”, a-t-elle dit.

Mme Or Vandine a poursuivi que les rapports publiés par les deux médias ci-dessus ont provoqué une mauvaise perception, soulignant que les six ressortissants chinois sont arrivés à l’aéroport international de Phnom Penh le 23 juillet dernier et ont été testés immédiatement pour le virus. Ils ont été mis en quarantaine au centre de santé de Chak Ang-rè dès lors.

Avec le soutien de l’Ambassade de Chine, a-t-elle dit, ces six ressortissants chinois ont eu leur deuxième test le 26 juillet, leur troisième test le 27 juillet et leur quatrième test le 5 août. Tous les tests étaient négatifs.

Par C. Nika