Le PM cambodgien demande à l’ONU de reporter le remplacement des Casques bleus

AKP Phnom Penh, le 16 août 2020 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a appelé ce matin l’ONU à retarder le remplacement des forces de maintien de la paix cambodgiennes à cause de la pandémie de COVID-19.

S’adressant à la cérémonie d’inauguration du parc aquatique Garden City dans le quartier Prêk Tasek, arrondissement Chroy Changvar, Samdech Techo Hun Sèn a demandé au Secrétaire général de l’ONU à reporter le remplacement des troupes cambodgiennes afin de réduire le risque de transmission du COVID-19.

Selon le chef du gouvernement royal, quelque 400 Casques bleus cambodgiens seront déployés pour remplacer leurs homologues actuellement en mission de l’ONU dans différents pays tels que le Mali, le Liban, la République centrafricaine et le Soudan. Le Cambodge a, par l’intermédiaire du ministère des Affaires étrangères, demandé au secrétaire général de l’ONU de retarder le remplacement.

Si l’ONU ne peut pas le faire, une exception doit être faite pour le Cambodge, a-t-il souligné, ajoutant que le Cambodge ne veut pas laisser ses troupes rester pour toujours dans ces pays, mais juste pour une courte période.

Parmi les 80 forces de maintien de la paix cambodgiennes rentrant récemment du Mali, a dit Samdech Techo Hun Sèn, neuf ont été testées positives.

En même temps, le Premier ministre a souhaité la compréhension de la part des forces cambodgiennes en mission de maintien de la paix de l’ONU et de leur famille pour l’extension de leur mission.

Par C. Nika