UE : 80% des produits cambodgiens bénéficient toujours d’un accès préférentiel

AKP Phnom Penh, le 12 août 2020 —

A partir d’aujourd’hui, le 12 août, certains des produits d’exportation typiques du Cambodge tels que des vêtements, des chaussures et des articles de voyage sont soumis aux droits de douane de l’Union européenne, mais l’UE a réaffirmé clairement que la plupart des produits cambodgiens bénéficiaient toujours d’un accès préférentiel au marché de l’UE, lit-on un communiqué de presse de l’UE que l’AKP a reçu cet après-midi.

« Le retrait de l’accès préférentiel au marché de l’UE concerne environ 20% des exportations du Cambodge vers l’UE. Le Cambodge peut toujours exporter ces produits vers l’UE, mais ils seront soumis à des tarifs généraux applicables à tout autre membre de l’Organisation mondiale du commerce. Les 80% restants des exportations cambodgiennes continuent de bénéficier d’un accès préférentiel (sans taxe, sans quota) au marché de l’UE », a-t-il souligné.

En même temps, l’UE a déclaré être consciente de l’impact significatif de la pandémie de coronavirus sur l’économie et l’emploi du Cambodge et se tient prête à soutenir le pays dans sa lutte contre cette crise et le redressemen économique.

S’exprimant lors d’une conférence de presse tenue vers fin février dernier au Palais de la Paix, à Phnom Penh, le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a déclaré que le Cambodge ne demanderait pas à l’UE de revenir sur sa décision de retirer partiellement les préférences tarifaires “Tout sauf les armes” (TSA) du pays et le Royaume était déjà prêt à répondre à la suspension partielle (20%) par l’UE de l’accès en franchise de droits du Cambodge.

« Pas besoin d’échanger la souveraineté du Cambodge contre quelque 100 millions de dollars que le Cambodge perdra en raison de la suspension partielle de TSA sur nos produits exportés vers l’UE”, a souligné le chef du gouvernement royal.

Les statistiques de l’UE montrent que le volume des échanges commerciaux entre le Cambodge et l’UE en 2019 s’élevait à 5,6 milliards d’euros.

Selon l’Association des fabricants de vêtements au Cambodge (GMAC), la décision de l’UE retire les avantages pour un total de 40 lignes tarifaires (1 sucre, 5 articles de voyage, 25 vêtements et 9 chaussures).

(Photo: Khem Sovannara)

Par C. Nika