La politique nationale sur le système de protection de l’enfance offrira des opportunités égales aux enfants

AKP Phnom Penh, le 29 juillet 2020 —

La politique nationale sur le système de protection de l’enfance offrira à tous les enfants des opportunités égales de devenir des ressources humaines qualifiées contribuant au développement national.

La politique nationale décennale (2019-2028) rassemble les investissements en faveur des enfants de manière plus complète et systématique, a déclaré Vong Sauth, ministre des Affaires sociales, des Anciens combattants et de la Réhabilitation de la jeunesse et président du Conseil national du Cambodge pour les enfants (CNCC) au cours d’une cérémonie de diffusion de la politique nationale du système de protection de l’enfance, tenue ce matin, à Phnom Penh.

Mme Nhep Sopheap, secrétaire générale du Secrétariat général du CNCC, a dit que la politique nationale reflétait clairement l’engagement du gouvernement royal à renforcer les droits et la protection des enfants ainsi qu’à résoudre les problèmes liés aux enfants au Cambodge.

Le système investira davantage dans les responsables des affaires sociales ou le personnel social au niveau sous-national afin de renforcer les services de protection de l’enfance pour qu’ils soient plus efficaces, cohérents et opportuns, garantira que les enfants ont accès aux services juridiques et à l’équité sociale, répondra aux catastrophes affectant les enfants et leurs familles, continuera à rassembler, renforcer et étendre les programmes de protection de l’enfance existants, etc., a-t-elle souligné.

Selon Mme Nhep Sopheap, la politique nationale sur le système de protection de l’enfance comporte trois piliers principaux : la prévention, l’intervention, et la prestation de services et la réponse de manière systématique.

Mme Gwynneth Wong, directrice de Plan International au Cambodge (PIC), a, pour sa part, dit que PIC, ChildFund et d’autres partenaires étaient heureux de participer à l’élaboration de cette politique nationale qui a débuté en 2017.

(Photo: Khem Sovannara)

Article en khmer par Long Sivann
Article en français par C. Nika