Le Cambodge prévoit des discussions sur un ALE avec d’autres pays

AKP Phnom Penh, le 28 juillet 2020 —

Le Cambodge a prévu d’entamer des négociations sur un accord de libre-échange (ALE) avec d’autres pays, à part la Chine, dans le but de stimuler le commerce avec ces pays et d’ouvrir davantage de marchés pour ses produits.

Les négociations sur un ALE avec la Corée du Sud commenceront au début de l’année prochaine alors que les groupes de travail des deux pays ont commencé à finaliser pour une conclusion substantielle, a fait savoir Sok Sopheak, secrétaire d’Etat au Commerce.

« Récemment, nous avons annoncé que les groupes de travail entameraient les négociations et comme prévu, nous parviendrons à une conclusion substantielle, les principales parties des négociations, avant la fin de cette année, et au début de l’année prochaine nous pouvons vérifier et signer l’ALE », a-t-il dit dans une conférence de presse tenue au Conseil des ministres, le 28 juillet.

Outre la Corée du Sud, des négociations de libre-échange avec le Japon et l’Inde sont également prévues, a poursuivi Sok Sopheak.

Le Cambodge et la Chine sont sur le point de signer leur ALE bilatéral le mois prochain après six mois de négociations. L’accord élargira les marchés pour les produits des deux pays.

L’ambition du Cambodge en matière d’ALE ne concerne pas seulement la Chine, mais aussi le Japon, la Corée du Sud, l’Inde, l’Australie, la Nouvelle-Zélande, les Etats-Unis, le Canada et le Royaume-Uni, a-t-il souligné.

Cependant, a expliqué Sok Sopheak, des études sur les ALE avec ces pays doivent d’abord être menées pour vérifier la possibilité.

Par C. Nika