Le Japon aide le Cambodge à développer les chaînes de production de légumes

AKP Phnom Penh, le 15 juillet 2020 —

Le ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche et Yamato Green Co., Ltd. ont conclu un mémorandum d’entente sur le développement de légumes sûrs pour le marché intérieur et l’exportation.

Le mémorandum a été signé ce matin, à Phnom Penh, sous la présidence de Veng Sakhon, ministre de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche, et Mikami Masahiro, ambassadeur du Japon au Cambodge.

S’exprimant à cette occasion, Veng Sakhonn a dit que la cérémonie de signature reflétait clairement la volonté du gouvernement du Japon à soutenir, tant financièrement que techniquement, le développement de la production de légumes au Cambodge pour répondre aux demandes du marché.

Pendant l’actuelle crise mondiale du COVID-19, a-t-il souligné, il s’agit d’une occasion en or pour les paysans cambodgiens de passer de la production familiale à la production commerciale, c’est-à-dire des paysans aux agro-agriculteurs.

Le ministre a exprimé sa conviction qu’en vertu du mémorandum, les chaînes de production de légumes au Cambodge seront modernisées et la compétitivité du Cambodge sera renforcée sur les marchés internationaux.

Le Dr Nabeshima Katsuhito, fondateur et président de Yamato Green Co., Ltd., s’est engagé à utiliser tout le potentiel et les ressources de son entreprise pour améliorer la productivité des légumes au Cambodge et pour garantir l’approvisionnement, la qualité et la sûreté pour répondre aux demandes du marché et aux normes d’exportation.

Dix entreprises participeront au développement global des chaînes de production des légumes en fonction de leur expertise, a-t-il affirmé, continuant que les paysans sont des partenaires indispensables au succès de ce plan de développement.

Selon le ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche, le mémorandum vise à renforcer les liens d’amitié et de coopération entre le Cambodge et le Japon à travers le développement agricole ; à renforcer et à élargir la coopération en matière d’investissement et de développement de la production de légumes, depuis la culture, la transformation et l’emballage à l’exportation aux marchés intérieurs et étrangers ; à promouvoir la qualité et la sûreté des légumes et la durabilité de la quantité fournie ; et à rehausser les capacités des producteurs.

(Photo: Ministère de l’Agriculture)

Par C. Nika