Sam Rainsy mis en examen pour diffamation publique envers un particulier

AKP Phnom Penh, le 18 juin 2020 —

Sam Rainsy, ancien dirigeant du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP) dissous, a été le 8 juin dernier, mis en examen pour diffamation publique envers un particulier par un Juge d’Instruction du Tribunal Judiciaire de Paris.

C’est ce qu’on a appris d’un communiqué de presse d’un groupe d’avocats français de Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge.

Cette mise en examen vise l’intégralité des imputations visées dans la plainte déposée le 20 août 2019 par Samdech Techo Hun Sèn, a précisé le communiqué.

“Le Juge d’Instruction a donc considéré qu’il existait des indices graves ou concordants rendant vraisemblable que Monsieur Sam Rainsy ait pu participer à la commission de l’infraction reprochée ; il importe d’ailleurs de préciser que Monsieur Sam Rainsy ne conteste pas la réalité des propos poursuivis,” a souligné la même source.

“Son renvoi devant le Tribunal Correctionnel de Paris est inéluctable”, a conclu le communiqué.

Sam Rainsy, en auto exil, fait face à de nombreuses condamnations. Il a passé presque toute sa carrière politique à l’étranger en exil volontaire pour éviter les peines de prison.

Par C. Nika