Le PM cambodgien félicite le 58e anniversaire du jugement de la CIJ concernant l’affaire du Temple de Preah Vihear

AKP Phnom Penh, le 15 juin 2020 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a exprimé ses félicitations du 58e anniversaire de l’arrêt de la Cour internationale de Justice (CIJ) du 15 juin 1962 dans l’affaire concernant le Temple de Preah Vihear.

Aujourd’hui, le 15 juin 2020 marque la 58e année que la CIJ à La Haye, aux Pays-Bas, décide que le Temple de Preah Vihear appartient au Cambodge, a déclaré le Premier ministre sur sa page Facebook officielle cet après-midi.

Samdech Techo Hun Sèn a également rappelé la croisade royale dirigée par Sa Majesté Preah Bat Samdech Preah Norodom Sihanouk, Preah Borom Rattanak Kaudh, pour revendiquer la propriété du temple sacré khmer de Preah Vihear datant du XIe siècle.

Selon l’arrêt de la CIJ de 1962, le Temple Preah Vihear relève de la souveraineté du Cambodge. La Thaïlande est obligée de retirer toutes ses forces militaires ou de police ou de garde qu’elle avait déployées au temple ou dans ses environs situés en territoire cambodgien. La Thaïlande est aussi obligée de restituer au Cambodge les antiquités, notamment les sculptures, qui ont été, depuis la date de l’occupation du temple par la Thaïlande en 1954, prises du temple ou de la zone du temple par les autorités thaïlandaises.

A noter que le Temple de Preah Vihear a été enregistré comme patrimoine mondial le 7 juillet 2008, lors de la 32e session du Comité du patrimoine mondial de l’UNESCO tenue à Québec, au Canada. Dédié à Shiva, le temple se trouve dans la commune de Sra-èm, district de Chorm Ksan, province de Preah Vihear au bord d’un plateau qui domine la plaine du Cambodge. Composé d’une série de sanctuaires reliés par un système de chaussées et d’escaliers s’étendant sur un axe de 800 m, ce site est exceptionnel pour son architecture, adaptée à la fois aux contraintes naturelles du site et aux fonctions religieuses du temple, ainsi que pour la qualité des ornementations de pierre sculptée.

(Photo: Page Facebook du PM)

Par C. Nika