Bilan des webinaires sur l’Intégration de l’enseignement à distance dans les universités cambodgiennes

AKP Phnom Penh, le 13 juin 2020 —

Les établissements d’enseignement supérieur cambodgiens n’ont toujours pas encore été rouverts, depuis le début avril 2020 en raison de la pandémie du COVID-19. La crise sanitaire pose sans doute des difficultés pour tous les niveaux d’enseignement du Cambodge. Pourtant, cet arrêt est aussi une opportunité pour les acteurs académiques de réfléchir autrement et de développer de nouvelles approches.

D’après un communiqué de presse de l’Agence Universitaire de la Francophonie (AUF), 380 représentants venus des 12 universités membres de l’AUF, et plus d’une vingtaine d’institutions et d’universités non-membres et privées du Cambodge se sont réunies autour de trois webinaires consécutifs, tenus les 4, 10 et 12 juin 2020, sur les perspectives de mise en place d’un enseignement à distance dans un établissement d’enseignement supérieur.

Face à la crise sanitaire, les établissements ont aujourd’hui des défis majeurs à relever, notamment la capacité d’adaptation des étudiants à ce nouveau mode d’apprentissage, le manque d’expérience des enseignants, la limite des ressources en ligne et l’insuffisance des infrastructures, surtout quels meilleurs outils numériques et pédagogiques sont à choisir et mieux adaptés à cette situation.

« L’enseignement à distance est quelque chose de très important pour vous. Ce que nous faisons aujourd’hui, ce n’est pas seulement pour COVID, mais aussi pour le futur. C’est une 1ère étape que nous souhaitons développer avec vous dans les années à venir », a affirmé Mme Ouidad TEBBAA, directrice de la direction Asie-Pacifique de l’AUF, lors de l’ouverture des webinaires.

Afin d’apporter les réponses adéquates aux difficultés que rencontrent les décideurs, les responsables techniques, et les acteurs de l’éducation, l’antenne de Phnom Penh de l’AUF ont consécutivement organisé trois webinaires portant sur trois thèmes différents pour que les établissements aient certaines pistes dans la mise en place des formations à distance dans leurs établissements.

–           comment intégrer progressivement le numérique dans un établissement d’enseignement supérieur ;

–           comment accéder aux offres spécialisés Éducation de Google et Microsoft ;

–           comment hybrider progressivement le numérique dans les cours présentiels.

Ces webinaires ont été animés par des experts francophones internationaux et régionaux dans le domaine de l’enseignement à distance, tels que M. Mokhtar Ben Henda (Université de Bordeaux Montaigne), M. Vo Viet Minh Nhat (Université de Hué), et M. Ngo Ba Hung (Université de Can Tho).

Chacun de ces webinaires a rassemblé de115 à 140 personnes qui ont suivi les webinaires en direct et en transmission dans les établissements et institutions à Phnom Penh et en province, telles que Battambang, Siem Reap, Svay Rieng, et Kampong Cham.

« La formation à distance vient de commencer au Cambodge. Il manque encore de solution structurée, mais ça avance très vite à la crise du COVID-19 », a exprimé M. Mokhtar Ben Henda, expert en enseignement à distance, qui avait fait des études à quelques mois avant la crise sanitaire dans la région Asie-Pacifique.

Lors de son intervention, il a montré différents niveaux et différentes étapes pour la mise en place de l’enseignement. Tous concernent la règlementation, le choix des outils, la gestion des formations et des apprenants, notamment le modèle économique, la reconnaissance des diplômes.

Les intervenants ont tous présenté les moyens techniques, les outils numériques pédagogiques gratuits ou payants pour que les décideurs choisissent en fonction de leurs ressources, tout en conseillant d’avancer avec les outils efficaces et gratuits.

Après les interventions, les échanges ont été actifs entre les participants, et les experts surtout autour des problématiques rencontrés, et les outils et moyens efficace pour les évaluations à distance.

Ces webinaires ont été organisées par l’AUF dans le cadre de son plan d’action spécial – Pandémie COVID-19, qui vise, dans ce contexte de crise sanitaire, à rester au plus près des besoins et des attentes réelles de ses membres.

(Photo: AUF)

Par C. Nika