L’accord de libre-échange Cambodge-Chine sera signé vers fin de cette année

AKP Phnom Penh, le 10 juin 2020 —

Le Royaume du Cambodge et la République populaire de Chine signeront leur accord de libre-échange (ALE) bilatéral avant la fin de 2020, lit-on un communiqué de presse sur les résultats du 3e cycle de négociations entre les deux parties, rendu public hier par le ministère du Commerce.

Une fois l’accord conclu, les exportations du Cambodge ainsi que les investissements étrangers connaîtront une forte augmentation, créant plus d’emplois et de revenus pour le peuple cambodgien, a souligné le communiqué.

Le troisième cycle de négociations a eu lieu par vidéoconférence le 9 juin. La partie cambodgienne était dirigée par Sok Sopheak, secrétaire d’Etat au Commerce et chef de l’équipe de négociations cambodgienne, tandis que la partie chinoise était conduite par Yang Zhengwei, directeur général adjoint du ministère du Commerce et chef de l’équipe de négociations chinoise.

La réunion s’est concentrée principalement sur l’accès aux marchés pour les marchandises, les services, les investissements, la coopération économique-technique et de législation qui stimuleront les exportations du Cambodge et attireront plus d’investissements étrangers, a précisé la même source.

Au cours de ce 3e cycle de négociations, a poursuivi le communiqué, les deux parties ont résolu les questions restantes du texte de l’accord et se sont mises d’accord sur les principes clés liés à l’accès aux marchés pour les biens et services. Ils demanderont à leur gouvernement respectif d’approuver le texte de l’accord et la proposition d’accès au marché ainsi que d’autres chapitres avant de décider d’annoncer la clôture de leurs négociations et de signer l’ALE bilatéral à la fin de 2020.

A noter que les négociations bilatérales sur l’ALE entre le Cambodge et la Chine ont commencé suite à l’accord conclu par le Premier ministre cambodgien, Samdech Techo Hun Sèn, et son homologue chinois Li Keqiang, à Pékin en janvier 2019.

(Photo: Ministère du Commerce)

Par C. Nika