Le Cambodge et la Chine signent un protocole d’exigences phytosanitaires pour les exportations de mangues vers la Chine

AKP Phnom Penh, le 09 juin 2020 —

Le Cambodge et la Chine ont signé aujourd’hui un protocole d’exigences phytosanitaires pour les exportations de mangues fraîches vers la Chine, ce qui permet d’ouvrir davantage de marchés pour les produits agricoles du Cambodge.

Le protocole a été signé au ministère de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche (MAFF), à Phnom Penh, entre Veng Sakhon, ministre du MAFF, et l’ambassadeur de Chine au Cambodge, Wang Wentian, avec la participation d’officiels cambodgiens, de propriétaires de plantations de manguiers et d’investisseurs chinois.

S’exprimant à cette occasion, Veng Sakhon a déclaré que la cérémonie de signature reflétait une coopération importante entre les deux pays et qu’elle contribuerait au développement agricole du Cambodge.

« La Chine est un grand marché des mangues. L’exportation de mangues en Chine contribuera au développement du secteur agricole du Cambodge et aidera les paysans à trouver des marchés pour leurs produits récoltés », a dit le ministre.

« Après la signature, les mangues cambodgiennes peuvent être exportées vers le marché chinois », a-t-il poursuivi, précisant que ces exportations de mangues doivent obtenir des certificats de l’Administration générale des douanes de Chine (GACC) après l’inspection phytosanitaire.

Le protocole permettra aux autorités cambodgiennes et chinoises de travailler ensemble pour déterminer et vérifier les pratiques phytosanitaires dans les plantations de manguiers au Cambodge.

Les autorités chinoises de la GACC se rendront au Cambodge pour inspecter les plantations de manguiers qualifiées avant de délivrer les certificats phytosanitaires, a souligné Veng Sakhon.

Pour sa part, l’ambassadeur chinois, Wang Wentian, a noté que le Cambodge était riche en fruits potentiels qui sont très demandés en Chine.

« J’espère que davantage de produits agricoles du Cambodge, à part les mangues, arriveront sur le marché chinois », a-t-il dit, ajoutant : « Les officiels des deux parties continueront de travailler ensemble pour stimuler l’exportation de plus de produits agricoles du Cambodge vers la Chine. »

Selon l’ambassade de Chine, le Cambodge peut exporter jusqu’à 500.000 tonnes de mangues de haute qualité vers la Chine par an.

Veng Sakhon a appelé le secteur privé à investir dans le traitement thermique à la vapeur pour éliminer les maladies des mangues avant d’exporter vers la Chine afin que nos mangues répondent aux normes requises par la partie chinoise.

Vingt (20) plantations de manguiers, y compris celles appartenant à des investisseurs chinois, se sont enregistrées pour une inspection phytosanitaire auprès du ministère et d’experts chinois, a indiqué le ministre de l’Agriculture.

Les chiffres du MAFF montrent que le Cambodge a exporté 44.099 tonnes de mangues vers les marchés étrangers au cours des cinq premiers mois de cette année, soit une augmentation de 50% par rapport à la même période de l’an dernier. Les marchés des mangues du Cambodge sont la Thaïlande, le Vietnam, la France, la Russie, la Corée du Sud et Hong Kong de la Chine.

A noter que les plantations de manguiers couvrent une superficie totale de 124.319 hectares dans tout le pays et produisent quelque 1,44 million de tonnes de mangues fraîches chaque année, ce qui pourra accroître les exportations de mangues du pays.

(Photo: Phen Rattanak & Lanh Visal)

Par C. Nika