Aide de 41,4 millions de dollars du Japon pour soutenir trois projets de développement au Cambodge

AKP Phnom Penh, le 05 juin 2020 —

Le gouvernement du Japon accordera environ 41,4 millions de dollars américains comme aide non remboursable au Cambodge pour mettre en œuvre trois projets de développement dans les domaines de l’éducation et de la santé.

L’échange de notes sur ce financement non remboursable a été signé cet après-midi, à Phnom Penh, entre Prak Sokhonn, vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, et Mikami Masahiro, ambassadeur du Japon au Cambodge.

S’exprimant à l’occasion, Prak Sokhonn a, au nom du gouvernement royal et du peuple cambodgiens, exprimé sa gratitude au Japon, soulignant qu’alors que les pays du monde entier, y compris le Japon, sont confrontés à de grandes difficultés économiques et à l’incertitude due à l’effet de la pandémie de COVID-19, le gouvernement japonais continue son engagement à soutenir le développement à long terme du Cambodge.

« L’aide signée aujourd’hui améliorera considérablement la santé et la qualité de notre capital humain pour réaliser notre diversification économique et atteindre notre objectif de transformer le Cambodge en un pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure d’ici 2030 », a-t-il déclaré.

Sur le montant total, a-t-il ajouté, quelque 3,2 millions de dollars seront utilisés pour le projet de développement des ressources humaines par le biais de programmes de bourses pour de jeunes fonctionnaires cambodgiens afin de poursuivre leurs diplômes de maîtrise et de doctorat au Japon ; 19,8 millions de dollars pour l’amélioration des infrastructures de santé, des équipements médicaux et des services de santé dans les hôpitaux de référence dans la province de Siem Reap ; et 18,40 millions de dollars pour le programme de développement socio-économique par la remise du matériel médical pour lutter contre le COVID-19 au Cambodge.

Selon l’ambassadeur du Japon, depuis 2001, plus de 400 fonctionnaires cambodgiens ont poursuivi leurs études au Japon dans le cadre de la bourse de développement des ressources humaines (JDS).

(Photo: Lanh Visal)

Par C. Nika