Augmentation de la population de tortues royales

AKP Phnom Penh, le 26 mai 2020 —
La préservation par le Cambodge de la tortue royale en voie de disparition est un signe d’espoir pour un nombre croissant de cet animal rare.
Lors de sa récente visite au centre de préservation des tortues royales dans la province de Koh Kong, le ministre de l’Agriculture, des Forêts, de la Chasse et de la Pêche, a hautement apprécié les efforts de préservation de cette espèce rare.
Situé dans le village et la commune de Toul Korki, district de Mondul Seima, le Centre de préservation géré depuis 2001 grâce à la coopération entre l’Administration de la pêche et la Wildlife Conservation Society (WCS) abrite 205 tortues royales adultes et 456 nouveau-nés.
Le Centre a envoyé 27 des nouveau-nés dans sa succursale de Siem Reap, et en a libéré 225 autres dans des lacs naturels. 86 d’entre eux ont été attachés avec un système de suivi.
Selon Ith Hul, un expert du Centre, à l’échelle mondiale, les tortues royales n’existent qu’au Cambodge, en Inde, en Malaisie et au Bangladesh en raison des conditions météorologiques spéciales favorables à l’animal.
Voyant le succès de la préservation de la tortue royale, le ministre Veng Sakhon a félicité le travail et a encouragé le Centre et ses succursales à autoriser des visites d’étude parmi les élèves/étudiants et les officiels techniques.
Désignée comme reptile national du Cambodge, la tortue royale, scientifiquement connue sous le nom de Southern River Terrapin (Batagur affinis), est l’une des 25 tortues d’eau douce les plus menacées au monde, inscrite sur la liste rouge de l’UICN (Union internationale pour la conservation de la nature).

(Photo: Ministère de l’Agriculture)

Par C. Nika