Le Cambodge révoque la liste d’interdiction d’entrée

AKP Phnom Penh, le 20 mai 2020 —

Le Cambodge a annoncé la révocation de ses interdictions d’entrée pour les étrangers de certains pays, imposées depuis mi-mars 2020 pour prévenir la contamination de la pandémie de COVID-19.

Selon une annonce du Comité interministériel de lutte contre COVID-19 rendue publique cet après-midi, les étrangers d’Iran, d’Italie, d’Allemagne, d’Espagne, de France et des Etats-Unis sont autorisés à entrer au Cambodge, mais sous certaines conditions.

Tous les passagers, tant cambodgiens qu’étrangers, entrant au Cambodge sont tenus d’avoir un certificat sanitaire, délivré par les autorités sanitaires compétentes des pays respectifs au plus tard 72 heures avant la date du voyage, certifiant qu’ils ont été testés négatifs pour COVID-19, a souligné l’annonce.

De plus, a poursuivi la même source, les ressortissants étrangers doivent fournir une preuve d’assurance qui montre une couverture médicale minimale pendant leur séjour prévu dans le Royaume d’un montant d’au moins 50.000 dollars américains.

Les exigences relatives au certificat et à l’assurance de santé ne s’appliquent pas aux étrangers titulaires d’un visa diplomatique (Visa A) ou d’un visa officiel (Visa B) du Cambodge, a précisé l’annonce.

A leur entrée sur le territoire du Cambodge, a ajouté l’annonce, toutes les personnes seront soumises à une évaluation des risques pour la santé et examinées par des fonctionnaires compétents avant d’être autorisées à entrer dans le pays. Ils seront soumis à un isolement obligatoire, à une quarantaine ou à toute autre mesure de prévention et de confinement de ce virus tel que prescrit par le ministère de la Santé du Cambodge.

A noter que jusqu’à ce matin, le Cambodge n’a trouvé aucun nouveau cas confirmé de COVID-19 pendant 38 jours consécutifs. Le Royaume a signalé au total 122 cas et tous ont été soignés avec succès.

Par C. Nika