Le Cambodge et Singapour investissent conjointement dans la transformation de déchets en compost

AKP Phnom Penh, le 15 mai 2020 —

Une coentreprise khméro-singapourienne a investi dans la transformation de déchets de Phnom Penh en engrais organique, alors que la gestion des déchets reste une préoccupation particulière pour la capitale.

L’entreprise, T.W.I.N Agri Tech Co., Ltd., spécialisée dans la fabrication de compost à partir de déchets pour promouvoir des solutions vertes et durables, peut collecter de 30 à 45 du total de 3.000 tonnes de déchets à Phnom Penh.

« Une tonne de déchets ne peut produire qu’entre 50 et 120 kg de compost ou d’engrais organique, et pour transformer les déchets en compost, cela prend environ 45 à 60 jours », a indiqué Kim Nido, fondateur de TWIN Agri Tech.

Avec une capacité actuelle de 300 à 500 tonnes de production d’engrais organique par mois, le groupe peut la vendre pour 125 dollars la tonne. Même si cet investissement n’est pas très lucratif pour l’instant, c’est une démarche durable très respectueuse de l’environnement.

Tous les jours, les 35 travailleurs de T.W.I.N Agri Tech sortent pour collecter les déchets qui peuvent être transformés en compost, en particulier les déchets de cuisine, des marchés, des restaurants, des fermes, des sites de transformation des aliments, etc., et ils sont très bien accueillis par ces endroits.

« Le marché de Deum Kor à lui seul contient des déchets d’environ 40 tonnes qui peuvent être transformés en compost, mais nous ne pouvons en absorber que 10 tonnes à cause de nos ressources limitées », a expliqué Kim Nido.

Lancée en 2013 avec seulement deux fondateurs : un Cambodgien et un Singapourien, T.W.I.N Agri Tech est optimiste quant à l’expansion future de son service, étant donné le besoin croissant de tels investissements pour résoudre le problème des déchets.

(Photo: Phal Sophanith)

Article en khmer par Heng Panha
Article en français par C. Nika