L’AUF organise un webinaire sur les mesures des universités pendant la crise sanitaire COVID-19

AKP Phnom Penh, le 02 mai 2020 —

Pendant le monde se concentre sur les mesures pour lutter contre la pandémie du COVID-19, tous les établissements universitaires sont fermés à tout niveau. Le Cambodge n’échappe pas à cette réalité. C’est justement pour cette raison que le gouvernement a encouragé ces établissements universitaires à continuer les formations à distance par tous les moyens appropriés afin de sauver l’année universitaire.

Suite à ces propos, l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) veut respecter ses engagements et s’attèle à trouver les moyens afin d’aider non seulement le gouvernement, mais aussi ses membres et partenaires pour la mise en place des formations à distance. Un webinaire portant sur le thème « Mesures des universités pendant la crise sanitaire COVID-19 » a été organisé le 29 avril dernier.

D’après un communiqué de presse de l’AUF, ce webinaire avait pour but de comprendre et recenser les moyens utilisés, les difficultés, les besoins ainsi que la gouvernance universitaire durant la crise.

Plus d’une vingtaine de représentants des établissements publics, du ministère de l’éducation de la jeunesse et des sports, de l’Institut national de la diplomatie et des relations internationales y ont participé.

« Le Cambodge avait été plus difficile, mais a pu sortir très fort. Nous avons donc besoin de comprendre les difficultés, les défis, et les attentes, et de savoir ce qu’on peut faire ensemble pour résoudre les problèmes, et structurer les formations à distance pendant cette période de crise. Quelles sont les leçons que vous allez en tirer ? Cette crise nous amène à une transformation nécessaire des formations numériques. L’AUF travaille depuis plus de 20 ans sur cette formation en ligne », a affirmé Mme Ouidad TEBBAA, directrice régionale d’Asie-Pacifique, à l’ouverture de la séance de discussion en ligne avec les partenaires cambodgiens. Elle a ajouté que l’AUF joue le rôle de partage. L’AUF est un des plus grands réseaux du monde.

Ce webinaire a été organisé suivant le « Plan AUF spécial pandémie COVID-19 » que l’AUF a envoyé à ses membres.

L’ordre du jour de ce premier webinaire s’est focalisé sur les points suivants :

• Continuité des formations durant la période de la pandémie COVID-19 : formation à distance, méthodologie, conditions et assurance de qualité.
• Continuité des formations aux niveaux master, doctorat et des recherches pendant la crise sanitaire : montage de laboratoire, recherches, déplacement des étudiants pour leurs recherches, et utilisation des moyens scientifiques et évaluation des qualités de formation et de recherche.
• Continuité de la gouvernance universitaire durant la crise COVID-19 : moyens utilisés pour assurer la qualité de gouvernance, difficultés rencontrées.
• Les visions et projets répondant aux besoins de formations, de recherche et les préventions de la pérennité des formations et de gestions pour d’éventuelles crises : moyens utilisés pour assurer les formations, gouvernance, et assurance des qualités.

Après une longue discussion, il a été noté que des établissements ont fait beaucoup d’efforts pour continuer les formations à distance par leurs propres moyens techniques. Ils ont rencontré des difficultés dans la gestion des étudiants en province ou ceux vivant dans les zones éloignées, le manque de réseau d’internet, problème de participation des étudiants, et en particulier des difficultés pour la préparation des examens et l’assurance de qualité de formation, etc.

Enfin, l’AUF a encouragé ses membres à s’inscrire à l’appel d’offre international de l’AUF, leur proposant de monter des projets : projets des étudiants, de chercheurs, et inter-universitaire. Par exemple, projet de création d’un robot, une machine respiratoire, et la création d’autres outils… etc. dans tous les domaines afin de servir la société pendant la crise sanitaire.

Des séances de formations à distance seront mises en place dans les prochains jours à destination des enseignants, formateurs pour leur donner des moyens techniques et pédagogiques pour toutes les formations à distance. Il nécessite donc la participation active de tous les établissements pour obtenir les meilleurs résultats des formations.

Par C. Nika