Le directeur du CDC optimiste des services de santé dans le pays

AKP Phnom Penh, le 21 avril 2020 —

Le Dr Ly Sovann, directeur du Département de contrôle des maladies transmissibles (CDC) relevant du ministère de la Santé, a exprimé sa conviction que de plus en plus de Cambodgiens se tourneront vers les services de santé locaux après la fin de la crise de COVID-19.

« Nos expériences ainsi que notre code de déontologie médicale sont maintenant aussi élevés que ceux d’autres pays. Les soins des patients de COVID en sont un exemple », a-t-il dit à l’AKP via Telegram le 20 avril.

Il a donc encouragé les citoyens à utiliser les services de santé locaux, ce qui montre un acte d’encouragement pour les praticiens de santé locaux et contribue à améliorer encore davantage la qualité des services de santé locaux.

En ce qui concerne la situation de pandémie de COVID-19 au Cambodge, le Dr Ly Sovann est optimiste quant à la guérison prochaine des patients actifs restants, mais souligne que la transmission de COVID-19 ne se terminera pas facilement.

Le directeur du CDC a expliqué sans trop de détails qu’il y avait trois étapes de propagation de COVID-19 : premièrement, quelques cas signalés ; deuxièmement, la transmission communautaire ; et troisièmement, des cas infectés massifs détectés.

Le Cambodge en est actuellement à la première étape, a précisé le Dr Ly Sovann, conseillant ainsi au peuple de rester vigilant et de continuer à appliquer des mesures préventives afin de briser la chaîne de l’infection.

Jusqu’à ce matin, le Cambodge a enregistré au total 122 cas confirmés de COVID-19, dont 51 Cambodgiens, 40 Français, 13 Malaisiens, 5 Britanniques, 3 Chinois, 3 Vietnamiens, 2 Américains, 2 Indonésiens, 2 Canadiens et un Belge. Parmi eux, 110 ont été guéris et sont sortis de l’hôpital.

Depuis le premier cas détecté dans la province de Preah Sihanouk vers fin janvier, la pandémie de COVID-19 a maintenant touché 13 provinces et capitale du Cambodge.

Par C. Nika