Le PM cambodgien rappelle le jour où les Khmers rouges ont pris le pouvoir

AKP Phnom Penh, le 17 avril 2020 —

Le chef du gouvernement royal du Cambodge, Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, a partagé sa mémoire du 17 avril 1975 lorsque les Khmers rouges ont pris le contrôle du pays.

Le 17 avril 2020 marque le 45e anniversaire du faux régime du « Kampuchea démocratique », qui est devenu plus tard le « régime génocidaire de Pol Pot » ou le « régime des Khmers rouges », a dit le Premier ministre dans un message de Facebook ce matin.

Aujourd’hui (17 avril), il y a 45 ans, était le jour où le régime de l’uniforme noir (Khmer rouge) a forcé les habitants de Phnom Penh à partir en province, puis les habitants des provinces ont été évacués vers les camps de travail dans la campagne et ont été forcés de travailler comme bétail, toute la journée sans congé ni réunions de famille, a-t-il indiqué.

« Les droits humains, y compris le droit de vivre, n’existaient pas dans ce régime brutal. Même des vêtements, nous ne devions porter qu’un uniforme noir et un seul ensemble. A part forcer les gens à travailler sans jour de congé, ce régime barbare a torturé et tué arbitrairement des gens en les accusant d’être des ‘ennemis’. Pendant cette période, tout, y compris les maisons, les écoles, les pagodes, les hôpitaux et les banques… a été abandonné », a-t-il rappelé.

Sous le règne du régime de Pol Pot pendant trois ans, huit mois et 20 jours, a souligné Samdech Techo Hun Sèn, plus de 3 millions de personnes ont été tuées et à ce moment-là, aucune organisation de défense des droits de l’homme n’a aidé le Cambodge.

« Nous nous souvenons de ce régime brutal et prenons part à l’empêchement de son retour au Royaume du Cambodge », a dit Samdech Techo Premier ministre.

(Photo: Page Facebook du Premier ministre)

Par C. Nika