Le Cambodge réserve jusqu’à 2 milliards de dollars pour résoudre les impacts de COVID-19

AKP Phnom Penh, le 10 mars 2020 —

Le gouvernement royal du Cambodge a réservé de 800 à 2.000 millions de dollars américains pour répondre aux effets négatifs de l’épidémie de COVID-19.

Lors de la cérémonie de remise de diplômes à plus de 3.400 étudiants de l’Institut Vanda tenue ce matin, à Phnom Penh, le chef du gouvernement royal a déclaré que le budget serait utilisé pour sauver l’économie cambodgienne si la crise de COVID-19 se poursuivait pendant six mois, voire un an.

Samdech Techo Hun Sèn a continué qu’il avait ordonné à tous les ministères de réduire leurs dépenses de 50%, à l’exception du Bureau du Conseil des ministres, du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale et du ministère du Commerce qui doivent réduire leurs dépenses de seulement 25%.

Le gouvernement royal a également réservé 30 millions de dollars pour compléter les coûts des soins de santé en plus de ce qui est stipulé dans la loi sur le budget national 2020, ainsi qu’une certaine somme d’argent en réponse aux impacts causés par la suspension partielle du programme « Tout sauf les armes ».

Le Cambodge a jusqu’à présent rapporté deux cas de COVID-19 dont l’un est un touriste chinois qui a déjà guéri et est retourné dans son pays d’origine, et l’autre est un Cambodgien qui a eu des contacts directs avec un Japonais qui avait été testé positif pour COVID-19 après son départ de la province de Siem Reap vers Nagoya au Japon, avec un transit à Ho Chi Minh-Ville, au Vietnam.

Samdech Techo Hun Sèn était d’accord avec le commentaire sur COVID-19 de Khieu Kanharith, ministre de l’Information, que si le peuple cambodgien avait peur autant des accidents de la route que de COVID-19, le nombre de morts sur la route serait réduit.

Par C. Nika