Le Premier ministre annonce de rendre visite à un homme infecté par Covid-19 à Siem Reap

AKP Phnom Penh, le 09 mars 2020 —

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a annoncé ce matin sa prochaine visite à l’homme cambodgien infecté par Covid-19 dans la province de Siem Reap.

Lors de la cérémonie d’inauguration de la Nationale 55 et l’ouverture du chantier de construction de la Nationale 10, tenues ce matin dans le district de Veal Vèng, province de Pursat, Samdech Techo Hun Sèn a déclaré que l’homme infecté avait obtenu des soins spéciaux de la part de médecins.

Le chef du gouvernement royal a souligné que sa prochaine visite réduirait la panique actuelle au sein du peuple.

Jusqu’à présent, a-t-il ajouté, plus de 110 écoles, y compris celles de formation professionnelle relevant du ministère du Travail et de la Formation professionnelle, dans la ville de Siem Reap ont été temporairement fermées, et Angkor Sankranta, qui se tiendra à l’occasion du Nouvel An traditionnel khmer, sera également reporté afin d’empêcher la propagation de Covid-19.

A noter que l’homme cambodgien, âgé de 38 ans, a été confirmé positif pour le virus le 7 mars dernier, après avoir eu un contact direct avec un Japonais qui avait été testé positif après son départ de la province de Siem Reap pour Nagoya au Japon, avec un transit à Ho Chi Minh-Ville, au Vietnam.

L’homme cambodgien infecté est actuellement mis en quarantaine à l’hôpital de référence de Siem Reap, alors que les trois autres personnes, un homme et deux femmes, qui ont aussi eu un contact direct avec l’homme japonais, ainsi que les trois membres de la famille de l’homme cambodgien ont été testées négatifs, selon le ministère de la Santé.

Samdech Techo Hun Sèn a, par ailleurs, remercié les médecins pour leurs efforts dans la lutte contre la propagation de Covid-19.

L’homme cambodgien infecté est le deuxième cas de Covid-19 enregistré au Cambodge, après qu’un Chinois de 60 ans, qui a été testé positif fin janvier, s’est complètement rétabli quelques semaines plus tard et est rentré dans son pays d’origine.

Par C. Nika