Deux universités cambodgiennes sont bénéficiaires du projet européen PURSEA

AKP Phnom Penh, le 28 février 2020 —

Deux universités cambodgiennes sont parmi les 16 institutions universitaires et de recherche, dont 8 en Asie-Pacifique, qui sont bénéficiaires du projet « Pilotage universitaire rénové dans le Sud-Est Asiatique » (PURSEA).

Les deux universités sont l’Institut de Technologie du Cambodge et l’Université des sciences de la santé du Cambodge, alors que les six autres universités en Asie-Pacifique sont celles du Vietnam, a indiqué un communiqué de presse que l’AKP a reçu cet après-midi.

Selon la même source, le projet PURSEA fait partie des projets Erasmus+ K2 visant à renforcer les capacités des établissements d’enseignement supérieur. Il est financé par la Commission européenne pour trois ans (2020-2023) et coordonné par l’Université de Hanoi.

Les partenaires européens (Centre national de la recherche scientifique, Université de Lorraine, Université Bordeaux Montaigne, Université de Bretagne Occidentale, Université de Toulon, Université de Duisburg-Essen, Université libre de Bruxelles) offrent leur expertise en gouvernance universitaire, en formation à l’accompagnement au changement et à la prévention des risques. L’Agence universitaire de la Francophonie (AUF) co-coordonne et se charge de la gestion administrative et financière de ce projet.

Le projet PURSEA a pour but de renforcer les compétences en gouvernance universitaire pour le personnel de huit universités en Asie du Sud-Est à travers la définition et la mise en œuvre d’une planification stratégique contextualisée. Il vise trois objectifs spécifiques :

  • Élaborer les méthodes et les outils nécessaires à l’amélioration des plans stratégiques de développement et à la conception des plans d’action opérationnels pour les universités partenaires. Les résultats principaux attendus sont un plan stratégique de développement renouvelé ou amélioré de chaque université partenaire et des plans d’action opérationnels qui en découlent.
  • Mettre en œuvre un plan d’action prioritaire dans chaque université partenaire, son dispositif de pilotage et d’accompagnement au changement. Les résultats attendus de cette étape comprennent un plan d’action prioritaire choisi et mis en œuvre ainsi qu’un dispositif de pilotage (gouvernance et éventuellement management).
  • Élaborer les outils pour mutualiser et diffuser l’expertise régionale en planification stratégique ainsi qu’en procédures de gouvernance et de gestion des universités. L’outil le plus attendu est une plateforme de communication et de partage des résultats et des livrables du projet aux universités et individus qui s’y intéressent.

Pour atteindre les objectifs fixés, l’échange des savoir-faire, le soutien et l’expertise entre les institutions partenaires du projet seront réalisés dans différents ateliers et formations ayant lieu au Vietnam, au Cambodge, en France et en Belgique. L’ensemble des activités se répartit en 10 lots de travail (WP : workpackage) :

  1. WP1 : Lancement du projet –mise en place et appropriation des règles de fonctionnement et de gestion.
  2. WP2 : Auto-diagnostic du degré et des caractéristiques de l’autonomie des établissements d’enseignement supérieur (EES)
  3. WP3 : Analyse des environnements externes des EES
  4. WP4 : Auto-évaluation de la stratégie de développement de chaque EES (analyse de leurs environnements internes)
  5. WP5 : Élaboration du dispositif de planification stratégique
  6. WP6 : Mise en œuvre et suivi d’un plan d’action pluriannuel
  7. WP7 : Renforcement des compétences des personnels au sein des EES partenaires et accompagnement au changement
  8. WP8 : Assurance qualité, maitrise des risques et évaluation
  9. WP9 : Communication et dissémination des résultats
  10. WP10 : Gestion globale, administrative et financière du projet

Parmi les 10 WP susmentionnés, les WP 2, 3, 4, 5, 6 sont les composantes essentielles du projet. Ils concernent directement l’élaboration du plan stratégique de développement et la mise en œuvre des plans d’action. Les WP 7, 8 sont transversaux et consistent à former le personnel des universités de la région à l’assurance qualité, la gestion des risques, l’accompagnement au changement. Les WP 1, 9 et 10 ont trait à la mise en place, à la gestion et à la dissémination des résultats du projet.

« Grâce à ce projet PURSEA, nous avons l’opportunité d’adopter de nouvelles stratégies et elle nous permettront de pouvoir assumer une formation de qualité dans notre enseignement supérieur au Cambodge, non seulement dans notre institut, mais aussi dans l’avenir, si tout va bien pour les deux universités, nous pouvons partager nos expériences dans toutes les universités du Cambodge », a affirmé Sieang Phen, Coordinateur du projet PURSEA, et directeur des Relations internationales de l’Institut de Technologie du Cambodge.  

Par C. Nika