Premier ministre : Le Cambodge est victime de son acte humanitaire à cause de l’irresponsabilité de certains étrangers

AKP Phnom Penh, le 22 février 2020 —

L’irresponsabilité de certains étrangers sur le contrôle sanitaire effectué sur les passagers du navire de croisière Westerdam a fait du Cambodge victime de son acte humanitaire pendant près d’une semaine.

Le commentaire a été fait par Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, dans un message sur sa page Facebook officielle ce matin.

“Maintenant, la justice a été rendue au Cambodge. Aucun passager de Westerdam n’a été testé positif au COVID-19”, a-t-il souligné.

Samdech Techo Hun Sèn a déclaré qu’il jouait maintenant au golf au City Golf Club Phnom Penh, rejetant ainsi une rumeur selon laquelle il serait dans un hôpital de Singapour.

A noter que les autorités malaisiennes ont annoncé le 21 février que la touriste américaine de 83 ans, une passagère de Westerdam, “avait été testée à plusieurs reprises pour COVID-19, et les résultats montrent qu’elle est négative pour le virus.”

L’Américaine faisait partie des passagers qui ont débarqué du bateau de croisière Westerdam et pris des vols charters de la province de Preah Sihanouk à l’aéroport international de Phnom Penh pour leur vol vers la Malaisie. Cependant, son mari, âgé de 85 ans, aussi américain, qui a voyagé avec elle, a été testé négatif pour le virus mortel.

Dans un communiqué de presse rendu public hier soir, le ministère cambodgien de la Santé a souligné que les irrégularités dans les résultats annoncées successivement par les autorités malaisiennes avaient provoqué la peur, la confusion et la discrimination parmi les passagers du Westerdam et retardé le retour des passagers négatifs pour le COVID-19 vers leur pays d’origine pendant plusieurs jours.

En outre, a ajouté le communiqué, cela a porté atteinte à l’honneur et à la dignité de l’humanité et du pays, créant une grave crise humanitaire.

“Jusqu’à présent, aucun Cambodgien n’a été rapporté positif pour COVID-19”, a confirmé le ministère de la Santé, ajoutant qu’il poursuivra sa coopération avec le ministère malaisien de la Santé pour répondre et prévenir la propagation de COVID-19 dans le pays ainsi que dans la région.

A rappeler que Westerdam avec plus de 2.200 touristes et membres d’équipage à bord a été refoulé par quatre nations et deux îles à cause des craintes de COVID-19, mais il pourrait enfin accoster au Port autonome de Sihanouk-ville dans la province de Preah Sihanouk le 13 février dernier grâce à l’autorisation des autorités cambodgiennes.

Par C. Nika