Samdech Hun Sèn réitère la responsabilité humanitaire du Cambodge pour le paquebot Westerdam

AKP Phnom Penh, le 18 février 2020 —

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a réaffirmé la position du Cambodge sur l’acte et la responsabilité humanitaires à l’égard de tous les passagers et membres d’équipage sur le bateau de croisière Westerdam.

S’adressant à la cérémonie de remise de diplômes à près de 2.000 étudiants de l’Institut national de l’Education tenue ce matin, à Phnom Penh, Samdech Techo Hun Sèn a déclaré que si le Cambodge ne permettait pas à Westerdam de s’amarrer à Sihanouk-ville, cela deviendrait une crise humanitaire mondiale.

« Si le Cambodge n’autorisait pas Westerdam à accoster [au Port autonome de Sihanouk-ville], comment deviendraient les plus de 2.000 personnes à bord du navire ? Que se passerait-il à Westerdam ? » s’est-il interrogé.

D’après le Premier ministre, cet après-midi, il recevra une délégation de Westerdam dirigée par l’ambassadeur américain au Cambodge, W. Patrick Murphy, qui souhaite faire une visite de courtoisie et le remercier de la chaleureuse coopération de la part des autorités cambodgiennes.

Samdech Techo Hun Sèn a poursuivi que les passagers de Westerdam qui avaient débarqué du navire et qui séjournaient à Phnom Penh retourneraient dans leur pays d’origine par deux avions, l’un via Dubaï et l’autre via le Japon. Pour les passagers restants sur le navire à Sihanouk-ville, a-t-il ajouté, ils se rendront dans une ville de l’ASEAN.

Concernant le cas de COVID-19 détecté en Malaisie sur une Américaine de 83 ans, passagère de Westerdam, le chef du gouvernement cambodgien a appelé le ministère de la Santé à collaborer avec l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et les autorités malaisiennes.

Samdech Techo Hun Sèn a, en outre, affirmé qu’après la confirmation du cas, les agents de santé cambodgiens avaient travaillé avec l’OMS et d’autres institutions compétentes pour surveiller et appliquer les mesures de sûreté à tous les passagers de Westerdam, mais personne n’avait été détecté avec le virus mortel.

Hier, les autorités municipales de Phnom Penh ont offert un accueil chaleureux à plus de 100 passagers de Westerdam qui restent dans un hôtel à Phnom Penh en les transportant pour une visite dans la capitale.

Selon un rapport des médias locaux, les autorités provinciales de Preah Sihanouk et le ministère de la Santé ont procédé hier à un réexamen des spécimens prélevés sur les 223 passagers restants à bord du navire pour s’assurer qu’ils n’avaient pas été infectés par le virus. Les échantillons prélevés seront testés à l’Institut Pasteur du Cambodge.

Concernant COVID-19, Samdech Techo Hun Sèn a exprimé sa préoccupation concernant ses impacts sur de nombreux secteurs économiques, principalement le tourisme, les transports et certaines activités industrielles.

Samdech Techo Premier ministre a souligné que la propagation du COVID-19 affectait l’économie mondiale, y compris celle du Cambodge. Certaines usines du Royaume pourraient fermer leurs portes, a-t-il dit, expliquant que ce n’est pas à cause de TSA, mais à cause du manque de matières premières en provenance de Chine.

Par C. Nika