Le PM cambodgien appelle à la non-discrimination des personnes infectées par le coronavirus

AKP Phnom Penh, le 11 février 2020 —

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn du Royaume du Cambodge a appelé à la non-discrimination contre les personnes touchées par le novel coronavirus (2019-nCoV).

Le chef du gouvernement royal a lancé cet appel ce matin, à Phnom Penh, lors de la cérémonie d’ouverture du chantier du projet d’amélioration de la Nationale 2 et de la Nationale 22 de la province de Kandal à la province de Takéo.

« N’ayez pas peur du 2019-nCoV, ne faites pas de discrimination (contre les personnes infectées) […], de toute façon les mesures préventives doivent se poursuivre », a-t-il dit.

Samdech Techo Hun Sèn a souligné que le 2019-nCoV n’était pas le problème de la Chine, mais celui de la région et du monde que nous devrions travailler ensemble pour le résoudre.

Le Premier ministre a également profité de cette occasion pour exprimer ses condoléances aux familles de ceux qui avaient perdu la vie à cause de ce virus et pour adresser ses félicitations à ceux qui avaient été rétablis et sortis de l’hôpital.

Hier, le seul patient infecté par le 2019-nCoV au Cambodge a été autorisé à quitter l’hôpital provincial de référence de Preah Sihanouk après y avoir été hospitalisé pendant deux semaines.

Le porte-parole du ministère de la Santé, Ly Sovann, a dit à l’AKP que le touriste chinois âgé de 60 ans, Jia Jianhua, avait quitté l’hôpital dans la matinée du 10 février après avoir obtenu un traitement complet et avoir été testé trois fois négatif pour le 2019-nCoV par l’Institut Pasteur du Cambodge.

A noter que le 2019-nCoV a été signalé pour la première fois dans la ville de Wuhan, province chinoise du Hubei, en décembre dernier. Il affecte maintenant 28 pays et territoires à travers le monde.

Par C. Nika