Plus d’assistance financière du Japon aux CETC

AKP Phnom Penh, le 10 février 2020 —

Le gouvernement du Japon a versé aujourd’hui un montant de 960.000 dollars américains comme contribution à la composante de l’ONU des Chambres extraordinaires au sein des tribunaux cambodgiens (CETC), a indiqué l’Ambassade du Japon au Cambodge dans un communiqué de presse rendu public cet après-midi.

« Le gouvernement du Japon a décidé d’apporter cette contribution pour soutenir le processus judiciaire du Tribunal des Khmers rouges. Le Japon encourage les CETC à traiter les affaires restantes de manière équitable, efficace et rapide, compte tenu de l’âge avancé et de la santé fragile des personnes accusées et afin de parvenir à la justice attendue depuis longtemps pour le peuple du Cambodge », a souligné le communiqué.

Selon la même source, le gouvernement du Japon attache de l’importance au Tribunal des Khmers rouges de trois points de vue. Premièrement, les procès des Khmers rouges sont l’étape finale du processus de paix au Cambodge afin de prévenir la répétition des atrocités commises sous le régime des Khmers rouges. Deuxièmement, le Tribunal aidera à rendre justice aux victimes des Khmers rouges et contribuera donc à la réconciliation nationale. Troisièmement, le Tribunal contribuera au renforcement de l’Etat de droit au Cambodge.

Le gouvernement du Japon soutient les CETC depuis sa création et, à ce jour, l’aide financière du Japon s’élève à 88,5 millions de dollars, y compris le montant susmentionné, soit environ 29% du fonds total versé par les bailleurs de fonds aux composantes nationale et onusienne des CETC. De plus, le Japon et la France ont activement suivi les travaux des CETC en tant que coprésident des Amis des CETC.

Par C. Nika