PM cambodgien : L’interdiction des vols de Chine détruira l’économie cambodgienne

AKP Phnom Penh, le 30 janvier 2020 —

La mesure d’interdiction des vols en provenance de Chine détruira l’économie du Royaume et affectera les bonnes relations entre les deux pays.

Cette remarque a été faite ce matin au Palais de la Paix, à Phnom Penh, par Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, en réponse à la proposition d’interdire les vols de Chine à cause de la peur excessive du nouveau coronavirus (2019-nCoV).

Selon le chef du gouvernement royal, il n’est pas nécessaire d’interdire les vols de Chine car la Chine l’a déjà fait de son côté.

Samdech Techo Hun Sèn a aussi exprimé sa ferme conviction en la haute responsabilité du gouvernement chinois envers son propre peuple et les autres pays.

Samdech Techo Premier ministre a profité de cette occasion pour apprécier Mâm Bunheng, ministre de la Santé, pour sa réponse rapide afin d’empêcher la propagation de 2019-nCoV en installant des scanners thermiques dans les trois aéroports internationaux du Cambodge ainsi qu’aux portes frontalières internationales avec les pays voisins.

Le Cambodge n’a jusqu’à présent détecté qu’un cas de 2019-nCoV, depuis son apparition en Chine en décembre dernier. Le premier cas a été confirmé le 27 janvier sur un touriste chinois, Jia Jianhua, âgé de 60, qui s’est rendu de la ville chinoise de Wuhan pour la province balnéaire de Preah Sihanouk, le 23 janvier.

D’après le Dr Ly Sovann, porte-parole du ministère de la Santé, la santé de Jia Jianhua est maintenant en bon état, de toute façon il est toujours en quarantaine.

Par C. Nika