Commencement du procès de Kem Sokha dans l’affaire de trahison

AKP Phnom Penh, le 15 janvier 2020 —

La Cour de première instance de Phnom Penh a entamé ce matin le procès de Kem Sokha, ancien président du Parti de sauvetage national du Cambodge (CNRP) dissous, poursuivi pour trahison.

Kem Sokha est arrivé au tribunal vers 7h30 alors que l’audience a commencé de 8h à midi. Elle reprendra dans l’après-midi à 14h30.

Kem Sokha a été arrêté et emprisonné dans un centre de détention le 3 septembre 2017 pour trahison en collusion avec des puissances étrangères.

Le 16 novembre 2017, son Parti a été dissous par la Cour suprême du Cambodge et 118 de ses membres, dont Kem Sokha, ont été interdits des activités politiques pendant cinq ans.

Le 10 septembre 2018, plus d’un an après son arrestation, il a été envoyé du centre de détention pour être assigné à résidence.

Le 10 novembre 2019, il a été libéré de son assignation à résidence pour des raisons humanitaires pour rester dans le confort de son domicile avec sa famille sous surveillance judiciaire.

(Photo: Khem Sovannara)

Par C. Nika