26e Réunion du Conseil de la MRC à Phnom Penh

AKP Phnom Penh, le 26 novembre 2019 —

Une centaine de participants dont les ministres des Ressources en eau et de l’Environnement du Cambodge, du Laos, de la Thaïlande et du Viet Nam, des membres du corps diplomatique, des représentants des bailleurs de fonds de la Commission du Mékong (MRC), et du Secrétariat de la MRC se sont réunis aujourd’hui, à Phnom Penh, à la 26e Réunion du Conseil de la MRC.

La réunion a discuté des conditions hydrologiques et de la sécheresse dans le Mékong et de la Stratégie de gestion de la sécheresse 2020-2025, du plan de travail annuel de la MRC pour l’année prochaine, de la préparation de la prochaine Stratégie de développement du bassin 2021-2030 et du Plan stratégique 2021-2025.

Dans ses remarques, Lim Kean Hor, ministre des Ressources en eau et de la Météorologie, a, au nom du gouvernement royal du Cambodge, souhaité la bienvenue à tous les délégués.

Le ministre a évoqué les défis du bassin du Mékong, en particulier la grave sécheresse, qui a rendu le débit du Mékong en 2019 le plus faible de tous les temps. Dans ce contexte, le ministre a exprimé son espoir que la stratégie de gestion de la sécheresse 2020-2025 aidera à résoudre le problème.

En tant que président du Conseil pour 2019, Lim Kean Hor a remercié les partenaires au développement, les partenaires de dialogue et les autres parties concernées d’avoir aidé la Commission à atteindre des résultats significatifs jusqu’à présent dans ses efforts et sa coopération régionale pour le développement durable dans le bassin du Mékong.

Il a, en outre, souligné que la Commission élaborait la Stratégie de développement du bassin 2021-2030 et le Plan stratégique 2021-2025 dans le but de contribuer à la réalisation des objectifs de développement durable dans le bassin du Mékong, énoncés dans la Déclaration faite à Siem Reap adoptée par les chefs de gouvernement du Cambodge, du Laos, de la Thaïlande et du Vietnam pendant leur 3e Sommet en avril 2018. Il a exhorté les partenaires et les parties concernées à continuer de soutenir et de coopérer dans la poursuite de ces objectifs.

A noter que chaque année, les ministres des Ressources en eau et de l’Environnement du Cambodge, du Laos, de la Thaïlande et du Viet Nam, membres du Conseil de la MRC, se rassemblent pour examiner et tirer des conclusions mutuelles sur la gestion et la mise en valeur des ressources en eau et des ressources connexes du bassin du Mékong inférieur dans le cadre de l’Accord du Mékong de 1995.

Par C. Nika