PM cambodgien : La paix et la stabilité, la base indispensable du développement

AKP Phnom Penh, le 19 novembre 2019 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a rappelé à tous les participants du 2e Sommet Asie-Pacifique (APS) l’important catalyseur des progrès et du développement de chaque pays.

« La paix et la stabilité sont la base indispensable du développement, et un développement équitable et inclusif est la condition obligatoire pour renforcer et assurer la paix et la stabilité sociales », a souligné Samdech Techo Hun Sèn dans son discours prononcé durant la cérémonie inaugurale du 2e APS, tenue à Phnom Penh, ce matin.

La paix que le Cambodge connaît actuellement reflète également une expérience du Cambodge qui a accompli avec fierté la nouvelle transformation, a-t-il poursuivi.

Le Premier ministre a, en outre, mis l’accent sur le développement actuel du Cambodge dans tous les secteurs, son rôle plus actif avec égalité et équité sur les scènes régionale et internationale, ainsi que sa contribution au maintien de la paix mondiale, grâce à la paix totale dans le pays.

Samdech Techo Hun Sèn a, par ailleurs, évoqué la situation mondiale, affirmant que le monde était confronté à des crises et à des défis tels que les guerres commerciales, la géographie politique et la concurrence des superpuissances, les activités subversives, les guerres prolongées au Moyen-Orient, le changement climatique, la pauvreté et le terrorisme qui ont menacé la sécurité, la prospérité économique et commerciale, tant au niveau local que mondial, et ont détruit les progrès et les réalisations de nombreuses années de l’intégration, de la mondialisation et de l’harmonie des peuples.

En même temps, a-t-il ajouté, les pays européens, qui étaient autrefois la région la plus pacifique du monde, sont aussi confrontés à de nombreuses crises causées par les tensions politiques et la rupture des relations entre les pays ainsi que par d’autres défis mondiaux. Les pays de la région Asie-Pacifique, y compris le Cambodge et le monde entier, devaient faire preuve d’engagements mutuels forts et d’un consensus afin d’apporter la paix et l’harmonie aux peuples de la région et du monde.

Par C. Nika