Ouverture du 2e Sommet Asie-Pacifique sur la paix

AKP Phnom Penh, le 19 novembre 2019 —

Près de 2.000 participants, dont plus de 200 invités nationaux et plus de 860 participants internationaux de 49 pays, se sont réunis à Phnom Penh dans le 2e Sommet Asie-Pacifique 2019.

La cérémonie inaugurale du 2e Sommet Asie-Pacifique s’est tenue ce matin, au Palais de la Paix, sous la présidence du Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn.

Dans son discours inaugural, Samdech Techo Hun Sèn a souhaité la bienvenue à tous les délégués, soulignant que le fait d’accueillir un événement d’une telle envergure est une fierté pour le Cambodge.

Le Premier ministre a, à cette occasion, souligné la politique gagnant-gagnant qui avait apporté la paix totale et l’unification nationale au Cambodge depuis la fin de 1998.

« Répondre aux principaux défis actuels : paix, unification nationale, interdépendance, prospérité et valeurs universelles » est le thème du 2e Sommet Asie-Pacifique 2019 ayant lieu du 18 au 21 novembre.

Le Sommet mettra également l’accent sur la vitalité et le développement de la personnalité de la jeunesse cambodgienne, qui joue un rôle important dans le progrès social.

Le gouvernement royal du Cambodge a largement, avec une politique claire, contribué à l’autonomisation des jeunes dans les domaines de l’éducation, de la formation professionnelle, de l’entrepreneuriat, etc. En outre, des réglementations solides, des traditions familiales et culturelles fortes, une économie en plein essor et une éducation de la personnalité dans des institutions publiques et privées sont des modèles à prendre en compte par les autres pays.

Ce sommet est co-organisé par la Fédération pour la paix universelle (FPU) et le Forum de l’Alliance de la société civile, en collaboration avec le gouvernement royal du Cambodge.

Le Sommet Asie-Pacifique 2018, ayant pour thème “Relever les défis cruciaux de notre époque : interdépendance, prospérité mutuelle et valeurs universelles”, s’est organisé du 1er au 3 décembre à Katmandou, au Népal, avec la participation de quelque 1.500 personnes de 45 pays.


(Photo: Hun Yuthkun)

Par C. Nika