Les éléphants dans la région d’Angkor transférés à un nouveau refuge dans une forêt communautaire

AKP Phnom Penh, le 16 novembre 2019 —

Les autorités compétentes de la province de Siem Reap déplaceront les éléphants de la région d’Angkor vers la forêt communautaire de Bos Thom dans le district de Sotr Nikom.

Grâce à la coopération entre l’Autorité APSARA et l’Association de gestion des éléphants, le transfert vise à mettre fin au service de transport de touristes de l’animal, d’après un récent communiqué de presse de l’Autorité APSARA.

Les éléphants méritent leurs vies naturelles dans la forêt, et cela fait partie des efforts du gouvernement royal pour préserver l’animal au Cambodge, a ajouté la même source.

Un touriste local, Lach Chantha, a exprimé son soutien total à l’envoi de l’animal dans la forêt communautaire.

« J’ai visité un pays étranger. J’ai vu des éléphants utilisés pour transporter des touristes. C’est triste. Le transfert des éléphants de la région d’Angkor vers un nouveau refuge en forêt est donc une bonne idée pour mieux les protéger », a-t-il déclaré.

A l’heure actuelle, environ 14 éléphants vivent dans la région d’Angkor.

Les éléphants au Cambodge sont de l’espèce d’éléphant d’Asie, classée espèce menacée d’extinction par l’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN).

Selon Fauna and Flora International (FFI), il existe actuellement entre 400 et 600 éléphants sauvages au Cambodge, dont la plupart vivent dans les montagnes de Cardamome au sud-ouest du Cambodge et dans les plaines de l’est de la province de Mondulkiri.

Par C. Nika