Les frais de collecte des déchets seront retirés de la facture d’électricité l’année prochaine

AKP Phnom Penh, le 22 octobre 2019 —

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a annoncé ce soir sa décision d’enlever les frais de collecte des déchets de la facture d’électricité à partir du début de l’année prochaine.

“En comprenant la difficulté des Phnompenhois concernant l’inclusion des frais de collecte des déchets de la société CINTRI dans la facture d’électricité de l’Electricité du Cambodge (EDC), j’ai décidé ce soir de retirer ces frais de la nouvelle facture de l’EDC, à compter du 1er janvier 2020”, a déclaré Samdech Techo Hun Sèn dans un message de Facebook ce soir.

D’autres mécanismes seront utilisés pour collecter les frais des déchets et Aun Pornmoniroth, vice-Premier ministre, ministre de l’Economie et des Finances, a été chargé d’en discuter, a-t-il souligné.

Ce matin, lors de la cérémonie de remise des diplômes à des nouveaux diplômés de l’Université de Build Bright, le chef du gouvernement royal a annoncé son intention de reprendre la direction de CINTRI, la société chargée de la collecte des déchets à Phnom Penh, puis de diviser Phnom Penh en trois ou quatre zones et toutes les entreprises intéressées sont invitées à soumissionner. Mais, a-t-il ajouté, une entreprise n’est autorisée à gérer la collecte des déchets que dans une zone.

Samdech Techo Hun Sèn a expliqué que CINTRI ne pouvait à elle seule gérer l’ensemble des déchets de la capitale, expliquant que le territoire de Phnom Penh a été étendu de plus de 300 km2 à la fin des années 90 à 600 km2 actuellement, tandis que la quantité de déchets est passée de 300 à 500 tonnes à environ 3.000 tonnes par jour.

Le Premier ministre a également profité de cette occasion pour demander aux institutions et aux investisseurs concernés d’étudier la création d’une usine de traitement et de valorisation des déchets et pour appeler chaque individu à participer à la propriété de Phnom Penh.

Par C. Nika