Bulgarie : Le Cambodge, un partenaire clé en Asie

AKP Phnom Penh, le 17 octobre 2019 —

La Bulgarie considère le Cambodge comme un ami et un partenaire clé en Asie et elle fera donc de son mieux pour renforcer sa coopération avec le Royaume et rehausser la compréhension mutuelle entre les jeunes générations.

Les remarques ont été faites par le président de la Bulgarie, Rumen Radev, lors d’une rencontre hier à Sofia avec le Premier ministre cambodgien, Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, à Sofia, au cours de la visite officielle de ce dernier en Bulgarie, selon Kao Kim Hourn, ministre délégué auprès du Premier ministre.

Samdech Techo Hun Sèn a partagé les mêmes idées que M. Radev, soulignant que les deux pays peuvent consolider leurs relations et leur coopération par le biais d’un mécanisme bilatéral, aux niveaux ASEAN-Europe et Asie-Europe.

Les deux dirigeants ont hautement évalué l’amitié entre les deux pays établie depuis les années 60 et souhaitaient voir augmenter les échanges commerciaux bilatéraux, qui sont encore limités, à seulement 6 millions de dollars américains.

Rumen Radev a remercié Sa Majesté le Roi du Cambodge, Norodom Sihamoni, pour son invitation à visiter le Cambodge, et a hautement apprécié la contribution de Samdech Techo Hun Sèn à la paix et à la sécurité au Cambodge et dans la région.

Pour sa part, Samdech Techo Hun Sèn a rappelé sa première visite en Bulgarie à l’âge de 27 ans et a exprimé sa gratitude à la Bulgarie pour son soutien au Cambodge, notamment en matière de formation des ressources humaines.

Le chef du gouvernement cambodgien a, en outre, encouragé les investisseurs et les touristes bulgares à investir et visiter le Cambodge. En outre, il a exprimé son espoir que la Bulgarie coopérera et participera au Sommet Asie-Europe (ASEM) qui se tiendra au Cambodge l’année prochaine.

Samdech Techo Hun Sèn a demandé à la Bulgarie, en tant que membre de l’UE, de rendre justice au Cambodge, en ce qui concerne les préférences tarifaires « Tout sauf les armes », affirmant que le processus de démocratisation au Cambodge ne recule pas.

Par C. Nika