Dix sortes d’emplois interdits aux étrangers au Cambodge

AKP Phnom Penh, le 29 août 2019 —

Les étrangers séjournant au Cambodge sont exclus de dix types d’emplois, lit-on un Prakas du ministère du Travail et de la Formation professionnelle rendu public hier.

Signée le 28 août par le ministre du Travail et de la Formation professionnelle, la notification entre en vigueur à compter de la date de signature.

Les professions interdites comprennent vendeur de rue, massothérapeute dans les endroits publics, coiffeur et salon de beauté, réparateur et cireur de chaussures, tailleur, réparateur de voitures, fabricant d’objets de souvenirs khmers, fabricant des instruments de musique khmers, de statue de Bouddha et de bol d’aumône, et orfèvre et joaillier.

Sur la base de ce Prakas, le ministère du Travail et de la Formation professionnelle n’émettra ni renouvellera le cahier de travail des étrangers exerçant les professions énumérées.

Tout étranger qui se lance dans les carrières mentionnées ci-dessus, a souligné la notification, sera sanctionné en conséquence.

La plupart des étrangers travaillant au Cambodge sont des Vietnamiens, des Philippins, des Chinois, des Occidentaux.

Par C. Nika