Le président de l’AN cambodgienne souhaite une position commune en faveur du développement communautaire de l’ASEAN

AKP Phnom Penh, le 26 août 2019 —

L’Assemblée interparlementaire de l’ASEAN (AIPA) a besoin d’une position commune forte, compatible avec les intérêts nationaux et régionaux.

C’est ce qu’a souligné Samdech Akka Moha Ponhea Chakrei Héng Samrin, président de l’Assemblée nationale (AN) du Cambodge, dans son discours lors de la session plénière de la 40e Assemblée générale de l’AIPA sur le thème « Promotion du partenariat parlementaire pour une communauté durable », à Bangkok, en Thaïlande, ce matin.

L’AIPA doit prêter attention aux principes du droit international, au respect, à la compréhension et à la prise en compte des intérêts mutuels sans pour autant s’immiscer dans les affaires intérieures, la souveraineté et l’intégrité territoriale d’un pays , qui constituent la base fondamentale d’une paix durable, a continué Samdech Héng Samrin.

La diplomatie parlementaire et le partenariat sont donc, a-t-il ajouté, essentiels pour promouvoir un développement régional et mondial durable.

Le président de l’AN cambodgienne a également mis l’accent sur la nécessité de promouvoir le développement durable en tant que principe fondamental de l’ASEAN afin de créer à l’avenir une communauté étroitement intégrée reposant sur un principe inclusif.

Profitant de cette occasion, Samdech Héng Samrin a demandé à l’AIPA de prendre en compte l’utilisation effective de la main-d’œuvre par la mise en œuvre d’un meilleur système de protection sociale dans les pays membres de l’ASEAN en vue de garantir que tous les travailleurs migrants et leurs familles soient protégés par la loi et bénéficient de services publics sans discrimination.

A noter que l’AIPA est l’organe législatif des pays membres de l’ASEAN qui organisent à son tour cet événement annuel en basant sur l’ordre alphabétique des pays. Le Cambodge est devenu membre de l’AIPA en 1999.

Par C. Nika