Le Cambodge nommera un candidat au poste de secrétaire général de l’ASEAN en 2023

AKP Phnom Penh, le 29 juillet 2019 —

Le Cambodge nommera un candidat au poste de secrétaire général de l’ASEAN en 2023, a souligné ce matin le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn.

Lors de sa visite d’inspection au chantier de construction du Stade national Morodok Techo, Samdech Techo Hun Sèn a conseillé à Prak Sokhonn, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, de soumettre un candidat à ce poste.

Selon le Premier ministre, le Cambodge compte trois hauts officiels pour ce poste, dont Kao Kim Hourn, ministre délégué auprès du Premier ministre chargé de l’ASEAN ; Sok Siphanna, président de l’Institut de la Vision de l’Asie, conseiller auprès du gouvernement et ancien secrétaire d’Etat au Commerce; et Mme Soeung Rathchavy, ambassadrice du Cambodge au Royaume-Uni.

A  noter que le secrétaire général de l’ASEAN est nommé par le Sommet de l’ASEAN pour un mandat de cinq ans non renouvelable, choisi parmi les ressortissants des Etats membres sur une base de rotation selon l’ordre alphabétique.

Le secrétaire général de l’ASEAN entre 2018 et 2022 est Dato Lim Jock Hoi du Brunei Darussalam.

L’ASEAN a été créée le 8 août 1967 à Bangkok, en Thaïlande, par la signature de la Déclaration de l’ASEAN (Déclaration de Bangkok) par les pays fondateurs à savoir l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour et la Thaïlande.

Le Brunei Darussalam a adhéré à l’Association le 7 janvier 1984 ; le Viet Nam le 28 juillet 1995 ; la République démocratique populaire lao et le Myanmar, le 23 juillet 1997 ; et le Cambodge, le 30 avril 1999.

Par C. Nika