Le Cambodge déçu de l’adoption du projet de loi sur « La démocratie au Cambodge en 2019 »

AKP Phnom Penh, le 18 juillet 2019 —

L’Assemblée nationale (AN) du Cambodge a exprimé sa profonde déception après avoir appris que la Chambre des représentants des Etats-Unis avait, le 16 juillet dernier, approuvé le projet de loi sur « La démocratie au Cambodge en 2019 ».

Le fait d’adopter ce projet de loi est à l’encontre des efforts des deux pays dans le rehaussement du partenariat dans tous les secteurs en basant sur les intérêts communs et le respect mutuel, a souligné le porte-parole de l’AN dans une déclaration datée du 17 juillet.

Malgré cette pression injuste et l’imposition unilatérale de la sanction de la part des Etats-Unis, a-t-il ajouté, le gouvernement royal du Cambodge a choisi une approche positive avec l’honnêteté dans le but de poursuivre la coopération avec les Etats-Unis dans tous les domaines.

Le porte-parole de l’AN a, en outre, appelé la Chambre des représentants des Etats-Unis de bien prendre en considération cette position partiale, qui est injuste pour le Cambodge qui se détermine à appliquer sa démocratie.

Pour sa part, le Sénat du Cambodge a partagé le même point de vue, disant que l’adoption de ce projet de loi montre à nouveau et concrètement l’ingérence des Etats-Unis dans les affaires internes du Cambodge, un Etat indépendant, souverain, pacifique, neutre, permanent et non-aligné.

Mardi, le porte-parole du ministère des Affaires étrangères et de la Coopération internationale a aussi rendu public une déclaration rejetant le contenu de ce projet de loi fondé sur des informations fausses, sélectives et obsolètes avec des motivations politiques et un double standard.

Le porte-parole a réitéré l’engagement irréversible du Cambodge à poursuivre une démocratie libérale multipartite, à rehausser l’Etat de droit et à respecter les droits fondamentaux conformément à la Constitution cambodgienne. Il a, par ailleurs, exhorté tous les organes législatifs étrangers à maintenir leur impartialité et à s’abstenir de tout geste irrespectueux de la souveraineté et des affaires internationales du Cambodge.

Par C. Nika