Le PM cambodgien participe à la 41e Session du Conseil des droits de l’homme

AKP Phnom Penh, le 04 juillet 2019 —

Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn, Premier ministre du Royaume du Cambodge, a participé à la 41e Session du Conseil des droits de l’homme à Genève, en Suisse, cet après-midi (heure de Phnom Penh).

Dans son discours à cette occasion, le chef du gouvernement cambodgien a présenté aux participants la situation réelle des droits de l’homme au Cambodge.

“Aujourd’hui, je suis ravi de participer à la 41e Session du Conseil des droits de l’homme afin de faire la lumière sur ce qui se passe réellement au Cambodge en ce qui concerne les droits de l’homme, la société civile, et en particulier le processus démocratique. On a souvent observé que le Cambodge rapporté dans les médias était différent du Cambodge en réalité et était parfois décrits de manière opposée”, a-t-il déclaré.

Samdech Techo Premier ministre a rappelé les récents épisodes désastreux du Cambodge, de la guerre d’Indochine de 1970 à 1975 au régime génocidaire de Pol Pot de 1975 à 1979, entraînant la destruction complète des infrastructures socio-économiques nationales, jusqu’à la fin de la guerre, la paix, la réconciliation nationale et l’entière unification nationale à la fin de 1998.

Après, la paix a ouvert des opportunités de développement dans tous les domaines, tandis que le peuple vit dans la paix et l’harmonie, a-t-il ajouté.

“Le Cambodge, anciennement connu sous le nom de Killing Field (champ de la mort), dominé par l’autoritarisme et par un génocide horrible, s’est transformé en terre de liberté avec le respect des principes de la démocratie libérale multipartite, en organisant régulièrement des élections libres, justes et équitables ; et est devenu un Etat de droit dont les citoyens sont traités sur un pied d’égalité devant la loi”, a-t-il souligné.

Selon Samdech Techo Hun Sèn, le Cambodge, qui était auparavant méprisé et isolé politiquement et économiquement, est maintenant un Etat souverain de pleine indépendance et d’intégrité territoriale, et s’est activement intégré dans l’architecture régionale et internationale, tout en jouant un rôle actif sur un pied d’égalité dans les affaires régionales et internationales.

Le Cambodge est passé avec succès d’un pays à faible revenu à un pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure et s’est engagé à poursuivre ses efforts pour atteindre le statut de pays à revenu intermédiaire de la tranche supérieure d’ici 2030 et de pays à revenu élevé d’ici 2050, a affirmé le Premier ministre.

Par C. Nika