Les Etats-Unis participent à la célébration du 30e anniversaire du Fonds mondial pour les monuments à Phnom Bakheng

AKP Phnom Penh, le 10 juin 2019 —

L’Ambassade des Etats-Unis, à Phnom Penh, a participé aujourd’hui à la célébration du 30e anniversaire du Fonds mondial pour les monuments (FMM) à Phnom Bakhèng, à Siem Reap.

Cette célébration a eu lieu sous la présidence de Mme Phoeurng Sackona, ministre de la Culture et des Beaux-Arts, et Michael Newbill, chargée d’affaires auprès de l’Ambassade américaine, et les eprésentants du FMM.

La célébration d’aujourd’hui témoigne des relations de longue date et productives entre les Etats-Unis, le FMM et le ministère de la Culture et des Beaux-Arts par le biais du Fonds des ambassadeurs pour la préservation de la culture (FAPC), qui soutient la préservation du patrimoine culturel au Cambodge depuis 2001.

Depuis 2004, le FMM a, à travers le FAPC, restauré et préservé le Temple de Phnom Bakhèng du 10e siècle avec une contribution totale de 3.229.000 dollars américains. Le FMM a formé plus de 100 Cambodgiens à devenir des professionnels du patrimoine culturel et créé une nouvelle génération d’experts en architecture, en archéologie et en ingénierie depuis son arrivée au Cambodge en 1989.

Le projet du FMM à Phnom Bakheng est financé presque continuellement par le gouvernement américain depuis 2004 et le site a 15 ans d’activité ininterrompue. Le site est l’un des sites archéologiques les plus importants de l’Asie du Sud-Est.

« Je suis très fier que le projet de restauration de Phnom Bakhèng soit le plus important projet du Fonds des ambassadeurs pour la préservation de la culture », a dit Michael Newbill, ajoutant : « Grâce au mémorandum d’entente de 2003 sur les biens culturels entre les Etats-Unis et le Cambodge (renouvelé en 2008, 2013 et 2018), vous pouvez constater le solide bilan de la coopération entre nos gouvernements et notre engagement en faveur de la coopération bilatérale en matière de préservation du patrimoine culturel. »

Le gouvernement américain est fier de cette coopération et de ce projet et espère soutenir le programme de conservation à long terme de Phnom Bakheng, alors qu’il entre dans la phase 6 des travaux de la partie occidentale non restaurée de la pyramide du temple.

Par C. Nika