PM cambodgien : Le Cambodge n’a pas besoin de suivre les préoccupations d’autrui

AKP Phnom Penh, le 27 mars 2019 —

Les préoccupations d’autrui ne constituent pas une ligne politique ou une loi que le Cambodge doit appliquer, a souligné hier Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn à la Conférence de 2019 sur les perspectives du Cambodge sous le thème : « Transformation numérique vers l’industrie 4.0 ».

Le Cambodge a ses propres lois, a réaffirmé le Premier ministre du Royaume du Cambodge, ajoutant qu’il n’existe pas de norme commune dans le monde.

« Différents pays ont une situation différente. […] Vous reconnaissez qu’un pays a un contexte, pourquoi ne reconnaissez-vous pas que le Cambodge a également son propre contexte? », a demandé Samdech Techo Hun Sèn.

Il n’existe pas de norme unique dans ce monde, mais des doubles, voire triples ou multiples normes, a ajouté le chef du gouvernement cambodgien, précisant que nous devons respecter la justice et les principes de chaque pays.

Selon Samdech Techo Hun Sèn, un pays ne peut forcer un autre pays à suivre son chemin. « Vous mangez du pain, je mange du riz. Nous ne pouvons pas faire la même chose. Cependant, nous espérons pouvoir nous comprendre mutuellement […] », a-t-il dit.

Par C. Nika