Le Premier ministre : Ceux qui demandent la reprise de leurs droits politiques ne sont pas des marchandises

AKP Phnom Penh, le 20 mars 2019 —

Le Premier ministre Samdech Akka Moha Sena Padei Techo Hun Sèn a réagi contre certains dirigeants de l’ancien Parti de l’opposition qui avaient critiqué leurs collègues ayant demandé le rétablissement de leurs droits politiques.

Lors d’un rassemblement avec plus de 10.000 ouvriers et employés de six usines et entreprises dans la province de Pursat, Samdech Techo Hun Sèn a dit que certains politiciens de l’opposition avaient accusé leurs collègues, qui avaient obtenu ou qui étaient en train de demander la reprise de leurs droits politiques, d’avoir obtenu de 100.000 à 200.000 dollars américains en échange de leur retour.

« Pourquoi vous (certains dirigeants de l’opposition) méprisez vos collègues? Ce ne sont pas des marchandises, ne les méprisez pas quand ils ne sont pas avec vous […]. Hun Sèn n’a pas besoin de les acheter, ils ne sont pas des marchandises. Nous accordons et soutenons leur liberté […] », a-t-il ajouté.

« Nous respectons tous ceux qui souhaitent regagner leurs droits politiques et nous respectons également ceux qui ne le font pas, car c’est leur décision. Pourquoi les considérez-vous comme des marchandises? », a-t-il poursuivi.

Au moins quatre des 118 anciens politiciens de l’opposition qui ont été bannis de la politique pendant cinq ans ont obtenu la grâce royale de Sa Majesté le Roi, tandis qu’au moins cinq autres sont en train de déposer leur demande.

Par C. Nika