Indicateurs importants de la croissance du Cambodge

AKP Phnom Penh, le 11 mars 2019 —

L’amélioration du niveau de vie, des infrastructures et des services publics ont été évoqués comme indicateurs de la bonne trajectoire de développement actuelle du Cambodge.

Le lieutenant-colonel Huy Phalla travaillant à l’Hôpital Preah Ket Mealea, à Phnom Penh, apprécie vraiment ce que sa famille et elle-même ont actuellement.

« Depuis les années 80, le salaire des fonctionnaires ont considérablement augmenté pour atteindre plus d’un million de riels (environ 250 dollars américains) maintenant. Aujourd’hui, je possède également une belle maison et des moyens de transport », a-t-elle dit.

Une employée de la société privée, Mme Kung Sotheary, a confirmé l’amélioration des revenus au-delà des limites des fonctionnaires. Elle vit maintenant une vie décente avec un beau salaire mensuel.

En termes d’infrastructures, elle a comparé qu’avant, il lui fallait de l’aube au crépuscule pour se rendre de Phnom Penh à la province de Preah Sihanouk, sur une route seulement de 270 km de long, alors que maintenant, elle ne passait que moins d’une demi-journée pour atteindre la même destination.

« De nombreux écoles, hôpitaux, lieux de loisirs et autres infrastructures contribuent de manière vitale à une vie beaucoup plus confortable », a-t-elle poursuivi.

Mme So Sophal, une femme au foyer dans l’arrondissement de Chbar Ampov, à Phnom Penh, a partagé les mêmes points de vue, ajoutant son impression de gratte-ciel, de grandes routes et de ponts, ainsi que de meilleurs services publics.

Pour Mme Chhoy Danet, une autre employée d’une entreprise privée, elle est reconnaissante du changement dans sa vie et celle de son mari, de paysans de subsistance à des employés du secteur formel avec un salaire régulier.

Ces changements ne se sont pas produits de manière accidentelle, mais grâce à une stratégie visionnaire et aux efforts du gouvernement royal du Cambodge.

Grâce à ces efforts, le produit intérieur brut par habitant au Cambodge est passé de 288 dollars en 2000 à 1.563 dollars en 2018 et devrait augmenter à 1.706 dollars cette année.

De plus, le taux de pauvreté du Royaume est tombé de 53,2% en 2004 à 13,5% en 2014 et devrait baisser à 10% cette année.

Sous sa direction actuelle, le gouvernement royal du Cambodge a l’ambition de transformer le pays en une nation à revenu moyen de la tranche supérieure d’ici 2030 et en un pays à revenu élevé d’ici 2050.

Les points de vue susmentionnés sont des indicateurs raisonnables pour affirmer que le gouvernement royal est sur la bonne voie.

(Photo: Thach Phanarong, Khem Sovannara & Lanh Visal)

Par Nika